Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Prière du lundi 18 août, par Christophe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christophe



Nombre de messages : 13
Age : 56
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Prière du lundi 18 août, par Christophe   17.08.08 13:06

Comme la Cananéenne, la païenne, nous avons tous fait, un jour ou l’autre, l’expérience de ne pas voir nos prières exaucées. Méditons profondément cette scène merveilleuse. Qui sait si elle ne contient pas une réponse, à condition de ne pas la lire superficiellement ? Que voyons-nous ?

Nous voyons un Jésus sans cœur, dur, insensible, cinglant même et une femme sans gêne. Mais entre Jésus et cette femme, il se passe quelque chose… à l’intérieur. La foi de la femme grandit, monte à chaque épreuve. Jésus n’impose à cette femme aucune condition… le salut de sa fille n’est dû qu’à sa persévérance, sa confiance, l’humble insistance de sa foi seule.

A une époque où l’on est tenté de majorer l’amour au détriment de la foi ; le faire, l’agir au détriment de la rencontre ; il est bon de nous interroger, sur la force de notre foi, que les épreuves de la vie et la prière peuvent faire grandir.

En cela, la rencontre de cette femme avec Jésus est un véritable cours de théologie sur la prière dans les moments de détresse. Elle nous apprend le chemin du cœur de Jésus. Que nos prières soient semblables à la sienne :

Qu’elles soient d’abord un cri : non, ce n’est pas interdit de crier sa souffrance à Dieu ou sa révolte, de gémir, voire de râler. Le psalmiste ne se gêne pas pour crier à Dieu contre ses ennemis. « Quand on va à la prière, il faut commencer par se décharger, se délivrer de tout son fardeau, cracher sa souffrance afin de pouvoir pénétrer dans ce lieu de paix ou d’écoute où Dieu nous parle. » M. Evely

Qu’elles soient confiance : la Cananéenne reconnaît en Jésus non seulement le Fils de David mais le Seigneur. La froideur et le silence du Christ ne la font pas douter. La prière requiert un investissement confiant de la patience. « Les réponses du Seigneur faites parfois de silence plus ou moins longs m’apportent en fin de compte toujours mieux et plus que ce que j’ai demandé et espéré. » Denise Legrix

Qu’elles soient insistance : la Cananéenne est revenue trois fois à la charge ! N’oublions pas la parabole de l’ami opportun.

Qu’elles soient humbles : la Cananéenne ne revendique rien, elle ne demande que les miettes… Ne mettons pas trop en avant nos titres de chrétiens, de militants, de pasteurs,… Dieu fait d’autant plus facilement notre volonté que nous sommes les premiers à faire la sienne. Mettons-nous à sa disposition pour le laisser faire un moment en nous ce qu’il aspire à faire toujours.

Qu’elles soient drôles ! la Cananéenne a montré dans sa réponse si futée qu’elle avait un brin d’humour. Alors, pourquoi pas nous ? Dieu aussi a de l’humour et sait nous déconcerter. « L’humour et l’amour, ça va ensemble », disait Michel Serraut.

La Cananéenne nous montre la portée de la prière sur le cœur de Dieu. Mais, cessons surtout d’avoir l’obsession d’une prière efficace car nous sommes les plus mal placés pour savoir ce qui nous convient le mieux : « que ta volonté soit faite ».



Pour retrouver les textes de ce jour :
http://www.levangileauquotidien.org/www/main.php?language=FR&localTime=08/17/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prière du lundi 18 août, par Christophe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Lundi
» Bon Lundi
» Christophe Ginisty:coordinateur stratégie Internet
» Phobie sociale et personnalité évitante, auto-diagnostique par Christophe André
» Bonne Lundi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PRIERE DU LUNDI (déposez vos réactions)-
Sauter vers: