Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Prière du lundi 6 octobre 2008,par Armand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La.rédaction
la.rédaction2
avatar

Nombre de messages : 450
Age : 31
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Prière du lundi 6 octobre 2008,par Armand   05.10.08 23:08

La parabole du Bon Samaritain ( Luc 10,25-37 dans la TOB ) est l’évangile du jour.

Ce texte est certainement très connu parce que entendu, lu et médité depuis longtemps par beaucoup d’entre vous, lectrices et lecteurs de cette Prière du Lundi.

Cette parabole marque certainement fortement nos mémoires. Elle insiste sur la primauté de " l’AUTRE ", une des lignes-force du message de Jésus. La question du légiste à Jésus « qui est mon prochain ? » ( verset 29 ) place l’interrogateur au centre d’un espace dans lequel le prochain serait ceux et celles qui sont près de lui, des personnes dont on doit s’occuper. Dans le texte c’est l’homme qui a été attaqué, homme dont ont ne sait strictement rien sinon qu’il gisait "à moitié mort" ( verset 30) sur le chemin.

Jésus ne répond pas directement à l’interrogation du légiste. Il retourne le problème, et répond par une autre question : « Lequel des trois, à ton avis s’est montré le prochain de l’homme qui était tombé sur des bandits ?» ( verset 37 ).

Le prochain, alors, n’est peut-être pas la personne que nous croisons sur nos chemins familiers ou dans notre cercle de relations habituelles, mais celle-là, à la rencontre de laquelle nous marchons "en allant de Jérusalem à Jéricho", dans la mesure ou nous quittons nos chemins habituels, nos certitudes, nos "fonctions" pour marcher sur les chemins de l’autre dans son monde.

Il s’agit alors de rendre proche celui qui est lointain, celui qui ne fait pas forcément partie de notre cerce le relations proches. D’une certaine manière, on pourrait dire que nous "n’avons" pas de prochain, si ce n’est celles et ceux que nous nous faisons par nos initiatives, gestes et engagements qui nous transforment en proches des autres. Transformer l’autre en notre prochain nous rend aussi prochain à nous-mêmes !

Les engagements des unes / uns et des autres sur les différents chemins empruntés dans la solidarité les marginaux, les sans-nom, les sans-voix, les exclus des sociétés, de diverses communautés, nous conduisent à saisir que le sens profond de nos engagements avec le "pauvre " peuvent devenir la rencontre avec le Christ, que l’irruption de "l’autre pauvre" peut signifier une véritable irruption de Dieu dans nos vies. Relisons sous cet éclairage Mathieu 25, 31-46 : "J’ai eu faim, j’étais nu", etc.…

Mgr Roméro, ( archevêque de San Salvador, capital du pays au même nom, était nommé "l’archevêque des pauvres" , et fut à cause de son engagement corps et âme au côté des plus pauvres, assassiné le 24 mars 1980 alors qu’il célébrait l’eucharistie dans la cathédrale. Il disait dans une de ses homélies : "Il y a un critère pour savoir si Dieu est près de nous ou s’il est loin, quiconque se préoccupe de l’affamé, de celui qui est nu, du pauvre, du disparu, du torturé, du prisonnier, de toute chair qui souffre, a Dieu à ses côtés."

Dans son encyclique sur l’amour, Benoît 16 dit aussi ceci : « L’amour devient le critère pour la décision définitive sur l’évaluation positive ou négative d’une vie humaine. Jésus s’identifie aux pauvres: les affamés et les assoiffés, les étrangers, les nus, malades ou prisonniers. » Ainsi « L’amour de Dieu et l’amour du prochain se fondent l’un dans l’autre : chez les plus humbles, nous rencontrons Jésus lui-même et en Jésus nous rencontrons Dieu » ( Deus Caritas N° 15 )

Alors … sur nos chemins d’aujourd’hui en descendant de Jérusalem vers Jéricho saurons nous aller à la rencontre de ??…. Et reconnaître ……??


**********************

Nous fêtons aujourd’hui le fondateur de la Chartreuse, connue non seulement par sa liqueur verte ou jaune mais aussi et plus encore depuis le film "Le grand silence ".
Au cours du 11 ème siècle ( 1035-1101 ) saint Bruno a fondé le monastère de la Grande Chartreuse pour s’y livrer à la pénitence et à la contemplation, vie qui alliait la solitude des ermites à un minimum de vie communautaire. Alors bonne fête à ceux qui ont St Bruno comme patron.



Paris … Armand.




Les intentions que vous nous confiez-
Pensons à porter dans la prière nos frères juifs et musulmans :
Les communautés juives et musulmanes fêtent des dates importantes de leur calendriers respectifs. Les juifs viennent de célébrer ROCH HACHANA, le nouvel an juif. Cette fête, qui commémore la création de l'humanité, ouvre une période de dix jours d'examen de conscience et de pénitence qui se termine par le YOM KIPPOUR, célébré cette année le 09 octobre.

Les musulmans quant à eux viennent de fêter la fin du Ramadan........




Vous pouvez nous déposer vos intentions de prière par mail à devenirunenchrist@hotmail.com. Il vous arrive assez souvent de nous faire part de vos réactions quand ces intentions vous touchent, ces réactions peuvent elles aussi être publiées si vous le désirez.
De même, vos réactions à la prière sont transmises à son auteur.

Enfin, n'oubliez pas de nous prévenir en cas de changement d'adresse email.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.devenirunenchrist.net
 
Prière du lundi 6 octobre 2008,par Armand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview BB pour Gala du 22 octobre 2008
» Octobre 2008
» L'université de la terre des 17 et 18 octobre 2008
» rallye des vendanges rustenhart, Octobre 2008
» lundi 24 octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PRIERE DU LUNDI (déposez vos réactions)-
Sauter vers: