Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Breakfast with Scot (Laurie Lynd, Canada 2007)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leveytan

avatar

Nombre de messages : 168
Age : 59
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Breakfast with Scot (Laurie Lynd, Canada 2007)   31.05.10 23:07

Scot, avec un seul 't', s'il vous plait, mais vous avez une très jolie manière de prononcer mon nom de famille - Latour.

C'est ainsi qu'un peu cranement, Scot prend ses marques dans sa nouvelle école après la disparition de sa mère et son recueil par un couple de mecs de Toronto, plutôt rangés. L'un est avocat, l'autre est présentateur de sport à la TV après avoir été longtemps l'une des étoiles de l'équipe de hockey sur glace de la ville, jusqu'à un accident ... qui lui valut la rencontre de son ami.
Le petit-déjeuner avec Scot, ou comment un couple de gays à la vie bien tranquille se retrouve perturbée par l'irruption d'un enfant de 11 ans pour le moins différent des autres. Félicitations, vous voilà papas à présent, leur dit l'assistante sociale pour les encourager à accepter la garde de l'enfant le temps que le tuteur légal réapparaisse.

En fait, outre Scot, le héros du film, c'est ce couple gay (Tom Cavanagh/Éric et Ben Shekman/Sam) qui va petit à petit s'ouvrir à la paternité et notamment Eric, l'ancienne étoile sportive, le plus dans le placard de tous "pour raisons professionnelles," bien évidemment! De tous, c'est lui qui capte le plus vite les besoins réels de l'enfant et qui tout en répétant que ce n'est pas son problème puisque Billy, le frère de son ami, a été officiellement nommé tuteur et doit venir chercher l'enfant d'un moment à l'autre. C'est lui aussi qui lui enseigne comment se défendre dans la vie, comment penser juste par rapport à ce qu'il est; bref, comment vivre heureusement sa différence.


Voilà un film léger, plein d'humour et d'amour mais qui nous en montre pas mal sur ce que devenir père veut dire.
Le film est basé sur une nouvelle de Michael Downing (1999), qui enseigne la "creative writting" à Tufts University et vit avec son ami à Cambridge, Massachussetts.

Voici comment ce dernier présente l'origine de son idée:
Citation :
When I began to write this book, I intended to write a novel about nosey neighbors—something about which I actually know something, having been one myself. In my original scheme, the central characters, Sam and Ed, a chiropractor and an editor, were longtime lovers living happily by themselves, with no longings for any additions to their happy and rather handsome home in Cambridge, Massachusetts.

As I wrote the initial chapters, I was listening to two CDs—alternately and constantly: Chopin’s (perfect and perfectly scaled) Nocturnes and Pop Pop, the (simply perfect) Rickie Lee Jones covers of standards that run the gamut from “The Ballad of the Sad Young Men” to “I Won’t Grow Up” from Peter Pan. Out of that inspiring combo, Scot popped up in my imagination—an eleven-year-old boy with a weird, slouchy way of never standing up straight. He was wearing a boa. And then, Scot basically took over the book.

For me, as I hope it does for readers, Breakfast with Scot became a joy ride into the unknown.

Sur le site de l'auteur du livre on peut voir le trailer du film.


Dernière édition par leveytan le 31.05.10 23:21, édité 4 fois (Raison : homoparentalité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://combatdejacob.blogspot.com
 
Breakfast with Scot (Laurie Lynd, Canada 2007)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAMERONE 2007
» Canada-Montréal
» Le genealogiste 2007 (suite et fin)
» environ 900 phares à vendre au Canada!
» JDA SAISON 2007/2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES FILMS ET LES LIVRES QUE VOUS AIMEZ-
Sauter vers: