Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Marla



Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   01.02.15 9:22

Bonjour Carême,
Félicitations pour ton PACS! Oui, tu peux compter sur mes prières pour une relation longue et heureuse. Je suis Pacsée aussi, et c'est vrai que c'est une bonne façon de s'organiser en couple.
Juste pour ne pas oublier: le weekend femmes approche: c'est au Carmel de Mazille le weekend de Pentecôte. just pour info: nous avons souvent des couples ou une des femmes est non-croyante.
Joyeux PACS (pas mal pour une "carême!)
Marla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carême



Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   31.01.15 20:16

Bonjour a tous et toutes,

Merci Anne de relancer les témoignages sur ce forum, on ne se rend pas toujours compte de l'importance qu'ils ont pour chacune (et chacun!) de nous a un moment de notre vie.
Encore novice sur ce forum, j'aime suivre les activités et compte rendu des réunions qui se déroulent et j'ai trouvé, ici des réponses et des raisons de croire en ma vie de femme homosexuelle...ce n'est pas rien quand même !

Je vie avec une femme non croyante depuis 4 ans et nous sommes très heureuses ensemble même si j'aimerai partager avec elle ma foi et lui faire découvrir le Christ. Qui sait un jour peut être le Seigneur la surprendra et elle ne pourra pas faire autrement que de le suivre à son tour !

Je voulais juste partager avec vous un petit moment de joie qui nous anime toutes les deux en ce moment, nous avons choisis de nous pacser le 4 février. puis-je abuser de votre bonté en confiant a vos prières notre premier engagement (papier!) ?

Continuons a cheminer ensemble sur ce forum, a faire la béquille de l'un ou l'autre pour un bout de chemin, que c'est bon de ne pas se sentir seul face a ses questions !
Merci simplement d'être là, a me lire.

A bientôt les filles et les garçons !

Carême
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Solitude de lesbienne célibataire   13.01.15 2:48

Bonjour tout le monde, bonjour les femmes,
je me demandais si on pouvait peut-être relancer les témoignages de lesbiennes sur ce fil du forum,
simplement pour permettre à des femmes qui tomberaient sur ce forum de se sentir moins seules! En effet, mesdames, elles existent bien, je veux dire : contrairement au silence sur ce forum, il y a bien un noyau dynamique de femmes à l'association Devenir Un En Christ, certes encore bien minoritaire mais bien vivant! Animé par l'équipe "femmes" (ce qui signifie: "femmes lesbiennes") de l'association, et très soutenu par l'ensemble de l'association, par les ami(e)s, frères et parents de Duec. C'était très chouette d'entendre, à la journée de rentrée en septembre, des groupes de partage où il n'y avait par hasard pas de femme, manifester qu'ils espéraient avoir des participantes pour la suite!

Pour "relancer" la conversation sur ce forum, je me demandais si certaines (anciennes ou nouvelles d'ailleurs) voudraient bien partager ici quelques lignes de témoignage à propos de la solitude: soit de périodes de leur vie où elles ont été seules, célibataires, désespérant de trouver l'âme soeur, soit si elles sont maintenant dans une telle période… Et comment elles ont géré / gèrent les difficultés, notamment quand les années passent et qu'autour de soi ce ne sont que des couples hétéros, qui ont des enfants, des petits enfants… et elle, toujours seule, peut-être trop prise dans une vie professionnelle ou associative pour se donner le temps de chercher l'âme soeur… ou cherchant et désespérant de tomber encore et toujours sur une femme superbe et super, mais.. hétéro! (Allez je me mouille: ça a été par exemple très très souvent mon cas.. et je l'ai vécu comme quelque chose de très désespérant, de très destructeur de l'idée qu'une âme soeur puisse vraiment exister quelque part! Dur dur.)
Je parle bien sûr, en tant que chrétienne, de recherche d'une rencontre sérieuse, pour la vie.

Il me semble qu'il peut y avoir là une véritable souffrance.
Est-ce la même souffrance que celle des célibataires hétéro? Quelle est votre expérience? etc. Personnellement, re-rencontrant une vieille amie de fac après des années, récemment, j'ai pu constater combien, elle hétéro et moi homo, nous avions finalement eu un chemin assez similaire de solitude de célibataire chrétienne souffrant d'un complexe de "vieille fille", de voir autour de soi des amis qui s'éloignent parce qu'eux ont des enfants, etc..
Ou bien au contraire, vous avez trouvé un certain équilibre et une manière de traverser pacifiquement cette période qui dure? Ou bien je ne sais quoi d'autre, différent de ce dont je parle.
Et puis, il y a quand on "la" rencontre enfin: n'hésitez pas à témoigner de cela aussi, mesdames!
Bref, on peut partager aussi des bonnes choses ! A moi, perso, ça me fera du bien déjà :-)
Et n'oublions pas le thème du livret d'année (livret qui accompagne la réflexion des groupes de partage - et que je me permets de mettre ici au féminin): "SE DECOUVRIR AIMEE"

Merci à toutes (et à tous nos frères qui nous lisent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla



Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   30.08.14 11:48

Merci beaucoup, Anne, je viens juste de voir tes messages concernant le weekend femmes. Je voudrais encore remercier chacune présente au weekend pour tout ce que vous avez ajouté! Et merci aussi pour ta référence à l' icone d'Arcabas. Je trouve que les icones sont une façon magnifique de vivre l'amour du Christ ou de Marie, car dans nos contemplations, nous pouvons se mettre à la place de chaque personne dans l'image, comme dans cette l'icone ou, en contemplant longuement, nous pouvions sentir nous mêmes cette étreinte.

Merci aussi, Anne de faire vivre ce forum. C'est précieux pour nous et pour les femmes qui ont peut-être du mal à nous trouver!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: lesbiennes chrétiennes : rencontre 2014 (suite) Esprit Saint et Visitation   03.08.14 14:51

(suite à mon message précédent)
Enfin c'est surtout l'Esprit Saint que je dois remercier pour la retraite pour lesbiennes cathos au monastère de Chalais fin mai!
C'était entre l'Ascension et la Pentecôte, et la liturgie était pleine de ces textes sur l'Esprit Saint, ça correspondait tellement.. Laisser l'Esprit Saint évangéliser nos désirs, notamment nos désirs de justice et nos colères : les laisser être prises par l'Esprit Saint, qui en élimine ce qui serait mauvais, et qui les transforme en force bonne et en douceur… (Dieu sait si on en a besoin en ces temps un peu durs pour les homos cathos..)
Et puis il y avait la fête de la Visitation, le 31 mai au milieu de la retraite, et ça, ce n'est pas rien! Pour ma part, cette fête me parle beaucoup en tant que lesbienne : deux femmes, Marie et sa cousine Elisabeth, qui s'étreignent.. bien sûr il ne s'agit pas d'homosexualité (loin de moi cette idée!), mais cela rejoint tellement tellement nos pauvres affectivités de lesbiennes en quête des bras d'une femme, en quête de la douceur et de l'attention d'une autre femme, en quête de tendresse.. en quête de compréhension aussi - Elisabeth a spontanément compris ce qui se passe pour Marie. Les icônes orientales représentant la Visitation montrent cette étreinte. Et il faut voir la représentationqu'en fait le peintre chrétien Arcabas (dont les peintures sont exposés dans son musée dans le massif de Chartreuse, le même massif que le monastère où nous étions): https://dcphugues.cg38.fr/hugues_internet/view1.jsp?shape=SV_003238&page=1 . Je ne sais pas, je crois que ça peut rejoindre un certain nombre de lesbiennes dans leur sensibilité, et par cela, être touchées dans leur rapport au Christ, à leur vie intérieure.. La Visitation est un immense appel à la vie intérieure, écouter le Christ qui tressaille en nous, écouter nos entrailles frémir à l'approche du Christ, nous réjouir de la vie du Christ en nos amis.. fraternité, amitié, rencontre, vie, Vie..
Bref, merci à l'Esprit Saint!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: lesbiennes chrétiennes : rencontre 2014 - témoignage   02.08.14 11:34

Bonjour,
la retraite pour lesbiennes chrétiennes du 29 mai-1er juin 2014 a été vraiment chouette! Un vrai cadeau, ce temps de retraite. Nous étions 23 (ou 24?) femmes d'horizons et d'âges différents, une a découvert l'association et la retraite quelques jours avant, une autre s'est même jointe à nous en cours de route (elle se trouvait par hasard au monastère ces jours-là, sans savoir!).
Le thème c'était "Je me tiens à la porte et Je frappe; si quelqu'un ouvre, J'entrerai et Je dînerai avec lui et lui avec Moi" (je cite de mémoire, c'est un passage du livre de l'Apocalypse de St Jean, et surtout, c'est pour nous demander: ouvrons-nous la porte au Christ, lui qui nous cherche, qui cherche à habiter encore davantage nos coeurs? Lui qui nous aime et qui veut vivre une relation profonde et aimante avec chacune de nous.
Nous avons été très bien accueillies par la communauté monastique - à la fois avec discrétion et avec chaleur, et portées par leur prière. Nous avons alterné les activités entre enseignements sur la vie avec le Christ par une théologienne ignatienne reconnue, Régine Maire, qui travaille dans la pastorale d'un diocèse (une vraie source vivifiante, ces enseignements! dans une langue claire et accessible, et avec la force de quelqu'un qui parle vrai! pour remettre le Christ au centre de nos vies); partages en grand groupe et partages en petits groupes confidentiels, à propos de nos vies de foi et de nos vies tout court, nos difficultés et joies sur nos chemins de "femmes concernées par l'homosexualité"; certains repas en silence et d'autres bien animés; temps conviviaux, vaisselle, bons goûters avec grand renfort de tablettes de chocolat, gâteaux, cerises etc; eucharistie et temps de prière (pour celles qui le souhaitaient) dans la chapelle, en groupe ou avec les soeurs; possibilité de parler à un prêtre; ballade dans la nature avec travail corporel guidé par une spécialiste (apprendre à se reconnecter à nos sensations, d'abord physiques-regarder, écouter, toucher.. puis à nos ressentis intérieurs, connexion avec le réel); grande ballade pour prendre l'air (et de la hauteur); veillées.. et papotages devant le paysage de montagne apaisant que l'on voit du monastère..
Bref de quoi nous sentir moins seules en tant que lesbiennes et croyantes, de quoi aussi être accueillies comme on est là où on en est sur nos chemins à chacune, sans qu'on nous dise 'tu dois faire ceci ou cela'; de quoi poser nos sacs, parfois lourds, et nous prendre nous mêmes avec un peu de douceur… ; de quoi aussi - et c'est le plus important - recevoir un élan dans nos vies de foi et en lien spécifique avec cette dimension qui nous est particulière, cette dimension d'homosexualité dans nos vies, bref de quoi nous rappeler (car parfois la lassitude, et/ou le discours de certains, pourrait nous pousser à douter) que non, être homosexuel(le) n'est pas un obstacle pour vivre une vie de foi chrétienne, bien au contraire… et que vivre une vie de foi intègre toute notre personne, y compris notre affectivité particulière..
J'oserai même dire que l'homosexualité nourrit la foi d'un certain nombre d'entre nous, ou en tous cas nous mets ou nous a mises en situation de nous poser des questions profondes, et nous a mises sur un chemin de foi; même si parfois ce n'est pas le cas et ce peut être douloureux - cela l'a été pour un certain nombre. (attention, ce que je dis là n'est pas valable pour toutes, chacune son chemin particulier).
D'ailleurs j'ai oublié de dire que nous avions la joie d'avoir parmi nous deux lesbiennes non-croyantes qui sont venues chacune accompagner leur compagne (croyantes) dans cette retraite; leur présence a été un cadeau là aussi, vraiment; - et aussi, elles et d'autres ont permis la présence de couples qui s'aiment, et pour ma part ce témoignage m'est important, encourageant.
Que dire d'autre? Que c'était super, (et très bien organisé!) merci aux organisatrices Laetitia, Marla et Laurence (vraiment quel boulot les filles! y compris dans les petits détails, comme la petite carte qui nous attendait chacune avec notre nom dans notre chambre!), à l'équipe DUEC qui a aidé à l'intendance, à l'accompagnatrice Régine Maire, à la communauté monastique des Dominicaines de Chalais…. et aux femmes "concernées" qui ont osé venir!
Merci de tout coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: lesbiennes chrétiennes : rencontre 29 mai - 1er juin 2014   12.05.14 20:13

coucou,
il reste maintenant 2 places pour le week-end spirituel pour femmes homosexuelles, qui a lieu fin mai près de Grenoble
(et je suis au courant qu'il va peut être y avoir un autre désistement donc il peut rester 3 places)! (donc, ne pas croire la page où c'est marqué "complet")...
http://www.devenirunenchrist.net/inscriptions/ins.femmes.2014.php
http://www.devenirunenchrist.net/activites.annee.html
http://www.devenirunenchrist.net/activites.annee.html
N'hésitez pas à vous manifester!
Qui plus est, même si vous êtes sur liste d'attente, cela permet aux organisateurs/rices de savoir s'il y a de la demande pour ce type d'activités pour femmes, pour une prochaine fois!
En effet n'hésitez pas à manifester votre intérêt pour de telles activités même si le week end est déjà en apparence affiché complet!!

Merci ladies,

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yves
Admin


Nombre de messages : 281
Age : 63
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   21.04.14 15:08

Je me corrige : il reste une chambre à deux lits... mais je ne sais pas si des inscriptions sont arrivées au siège de Duec par la poste depuis la dernière fois que l'un des responsables y est passé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yves
Admin


Nombre de messages : 281
Age : 63
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   21.04.14 14:57

Oups... permettez-moi, à moi qui suis les inscriptions au fil des jours ou à peu près, de préciser que Chalais se remplit très vite et qu'il ne restait plus qu'une place avant-hier. Or Chalais ne semble pas extensible. Ce serait alors sur liste d'attente, ce qui est dommage...
Désolé d'apporter une mauvaise nouvelle Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carême



Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   20.04.14 12:14

Merci Maria !

J'ai parlé avec mon amie du week-end au monastère de Chalais...elle hésite mais je la laisse cheminer et si ce n'est pas pour cette fois ci et bien ça sera pour une prochaine fois mais je ne désespère pas !
CHRIST EST RESSUCITE, ALLELUIA !!! et c'est bien là l'essentiel !
Joyeuses Pâques à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla



Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   16.04.14 18:50

Bonjour Carême et à tout le monde,

Carême,
Nous somme plusieurs à DUEC de vivre avec quelqu'un qui n'est pas croyant, moi compris. En fait, ma compagne a un recherche spirituel, mais elle n'est pas chrétienne. Elle vient dans notre groupe de partage et cela se passe très bien. Je peux partager ma foi avec elle, un peu de ma vie avec le Seigneur, mais après, c'est à elle de répondre. Elle me dit que la foi n'est pas quelque chose que l'on peut avoir "sur commande".

En fait, nous avons bientôt un weekend femmes qui va avoir lieu au monastère de Chalais (weekend de l'ascension). Je sais qu'il y aura d'autres couples dont une est croyante et l'autre pas. Nous serions très heureuse de vous accueillir toutes les deux s'il y a encore de la place. (dernière nouvelle, il y avait encore 4 places). Regardez le rubrique "activités de l'année" et vous verrez comment s'inscrire, si cela vous intéresse.

Merci pour votre partage et bienvenue au forum,
Marla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carême



Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   16.04.14 15:43

Bonjour, je vis en couple avec mon amie depuis bientôt 4 ans. On se connait depuis plus longtemps, et nous vivons une vie très heureuse même si notre acceptation a était longue et difficile.
Je suis née dans un milieu très croyant et pratiquant, et j'attache une grande importance a ma Foi que je continue de pratiquer, j'en ai réellement besoin.
Mon amie, n'a été élevé dans le même milieu et j'aimerai qu'elle découvrir le Christ et que l'on partage notre Foi....
Avez vous des conseils a me donner ??!

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carême



Nombre de messages : 8
Age : 29
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   03.04.14 20:19

Merci pour ce forum !
Que c'est bon de découvrir des cathos, homos, heureux dans la vie et dans leur couple !!! AMEN!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: WEEK-END SPIRITUEL pour LESBIENNES CROYANTES   01.04.14 11:04

Ca y est, les inscriptions pour le week-end spirituel pour femmes concernées directement par l'homosexualité , organisé par l'association catholique Devenir Un En Christ, sont ouvertes!
Le titre est: « Voici, Je me tiens à la porte et Je frappe »        
Dates: du jeudi 29 mai (17h30) au dimanche 1er juin 2014 (13h)
Monastère de Chalais (Isère)

Voir http://www.devenirunenchrist.net/activites.annee.html vers le bas de la page
et http://www.devenirunenchrist.net/inscriptions/ins.femmes.2014.php pour l'inscription.
Date limite d'inscription: 25 avril!!!

Informations:
"Ce week-end est proposé aux  femmes homosexuelles pour les aider à avancer en confiance sur le chemin de disciple du Christ.

Un temps privilégié pour se rendre disponible à Celui qui vient frapper à notre porte.

Saurons-nous prendre le temps de l’écoute et de l’ouverture en coopération avec  l’Esprit Saint pour rentrer dans ce compagnonnage aimant auquel nous sommes invitées ?

Un week-end pour faire mémoire de l’amour inconditionnel du  Seigneur  pour chacune de nous et pour prier ensemble de tout notre être.
Dans un climat d’accueil bienveillant, nous pourrons échanger sur nos expériences et nos questions liées à notre situation de personnes homosexuelles et à l’articulation entre foi chrétienne et homosexualité"
"Ce week-end proposera :

 enseignement
 temps de partage en groupe
 temps libre
 balade autour du monastère
 offices avec les sœurs
 eucharistie quotidienne
 temps de silence
 expérience de la prière avec tout son être
 soirée conviviale
 veillée de prière
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: ! un week-end pour LESBIENNES CHRETIENNES en 2014 ;-)   10.08.13 9:45

VENDREDI 30 MAI AU 1er JUIN 2014
WEEK-END pour les FEMMES concernées personnellement par l'homosexualité.
Les détails seront indiqués en temps utile.
Cf. sur le site de l'association : http://www.devenirunenchrist.net/activites.annee.html

C'est super que l'association Devenir Un en Christ organise cela!! MERCI!! Réservez la date ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Véro



Nombre de messages : 3
Age : 50
Date d'inscription : 16/04/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   29.05.13 23:25

Bonjour à toutes...
me revoilà, après bien des mois de silence, même si entre temps j'ai pu de temps en temps communiquer avec certaines d'entre vous rencontrées au w.end femmes à Annecy cet été.
Je voulais juste vous dire où en était mon chemin...C'est à la fois dense, riche, rapide, simple et bouleversant...
Je vous parlais d'une femmes dont j'étais tombée passionnement amoureuse , qui m'avait clairement signifié que pour elle il n'était pas question d'une histoire possible entre nous, mais qui avait accepté de rester pour moi une oreille amie et une confidente. Elle m'a donc invitée à participer un juin 2012 à une "soirée fille" avec un groupe d'amie et j'y suis allée, "morte de trouille" à l'idée de découvrir de l'intérieur un univers dont je savais faire partie sans pouvoir le vivre vraiment. Ce soir- là, était présente une de ses amies de longue date, qui était venue seule car sa compagne l'avait quittée plusieurs mois auparavant. Ce soir là, je n'ai rien vu venir, mais quelques jours après, cette femme (Catherine) m'envoyait un sms pour me dmeander si j'acceptais de communiquer avec elle. C'est ce que nous avons fait, par téléphone, puis par mail... enfin une ou deux autres rencontres avec le même groupe d'amie que lors de la soirée filles... Catherine était déjà très amoureuse de moi, a fini par me le faire savoir. J'ai reçu cet amour à la fois comme un cadeau merveilleux, mais aussi de façon très incrédule, car pour moi qui étais encore dans la douleur de mon grand amour impossible, rien n'atiat plus envisageable. Catherine a fini par décider de m'accompagner à Annecy, et même si elle est loin de l'église et se sent athée, elle a participé à quelques mements du w.end femmes... Cet amour est devenu partagé, nous avons depuis continué à cheminer ensemble. A la fin du mois d'aout, j'avais fini par parler à mon mari de mon souhait de vivre séparé de lui. J'ai fini par quitter le domicile conjugal et demander le divorce l'hiver dernier, jene pouvais plus vivre ainsi: en situation d'adultère vis à vis de lui, en situation "bancale", dans la crainte, l'éloignement et l'mepêchement vis à vis de mon amie...
Nous allons désormais toutes les deux pouvoir vivre pleinement cet amour: elle vient d'obtenir une mutation professionnelle dans ma région, viendra vivre dans ma maison, et nous allons déménager l'été prochain dans une maison "à nous" ...
Entre tout ça, il ya eu pour moi bien des moments difficiles: la colère et le rejet de mes enfants dans un premier temps, l'éloignement d'avec ma compagne qui vivait à 450 km de chez moi (et donc les trajets le w.end pour se voir...), les moments de dévoilement de mon histoire auprès de personnes importantes de mom entourage : mes soeurs (pas mes parents qui sont tous les 2 décédés...); mes amies proches, le prêtre de ma paroisse, deux responsables hiérarchiques de mon travail ... J'ai eu la chance d'être à chaque fois respectée, comprise dans mes choix, voire épaulée . J'en rends grâce chaque jour et continue à prier pour que cette route se poursuive sereinement.
Merci à DUEC, Anne, Laetitia, Marie-Jo, Marla et les autres pour votre soutien et votre présence. Nous espérons Cathy et moi, vous rencontrer de nouveau (ou faire connaissance...) lors d'une des activités de DUEC. D'ici là , bon vent ! et à bientôt sur le forum ou dans les messages privés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe et Claire



Nombre de messages : 8
Age : 51
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   14.05.13 23:28

Merci encore une fois à Colombe de nous faire part de son actualité édifiante, ainsi qu'à Maria qui nous a offert un partage très intéressant avec l'article http://communaut-orantesstrasbourg.over-blog.com/article-l-eglise-a-loupe-une-marche-117510974.html que nous vous invitons effectivement à découvrir (et auquel nous réagissons par ailleurs dans le forum "le rejet engendre la névrose"). Nos meilleurs vœux pour le chemin qui s'ouvre aux deux bien aimées qui viennent de se retrouver. Vous êtes passées par des moments très difficiles, et le chemin est long, mais soyez confiantes et en Paix, tâchez de pardonner et d'aimer avant toute chose sans trop regarder vers l'arrière. En attendant que le passé se décante et laisse claires les eaux de votre vie, profitez pleinement de votre présent. Nous vous souhaitons, de tout coeur, le meilleur, tout simplement. I love you . Nous pensons à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla



Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   05.05.13 8:57

Chère Colombe, Merci de nous donner vos nouvelles et de nous faire partie de vos avancements et vos difficultés. C'est incroyable comme ceux qui réagissent le mieux ne sont pas toujours ceux que l'on imaginerait (les maris). Je suis aussi très déçue par le comportement de ce prêtre. J'espère que vous pouvez vite trouver des gens dans l'église avec plus de compassion, qui peuvent vous montrer le vrai amour de Dieu. L'église n'est pas monolithique...il y a plein, plein de gens dans l'église qui nous aiment et qui j'ai rencontré personnellement...mon curé qui nous invite en couple, l'évêque de ma ville qui nous accueille (DUEC) dans la maison de la famille avec les autres associations de la famille (car il nous inclue comme "association de la famille!), les moines et les centres partout en France qui nous accueillent dans leurs monastères, toutes ces mamies des paroisses que je rencontre ici qui savent qui je suis et qui veulent entendre nos témoignages....bref. J'espère vivement que vous ne soyez pas trop dégoutées de l'église avant que vous rencontriez un autre forme de chrétien, qui peut vous montrer l'amour inconditionnel de dieu, comme celui qui a écrit cet article que je viens de lire ce matin: http://communaut-orantesstrasbourg.over-blog.com/article-l-eglise-a-loupe-une-marche-117510974.html

bon courage à vous deux!
Marla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Colombe, suite et...   04.05.13 23:22

Je reviens au forum après presque deux mois. J’y ai trouvé une écoute chaleureuse, de précieux conseils.. et des amies. Je reviens car notre histoire peut redonner courage à toutes celles (et ceux, bien sûr) qui rencontrent un jour sur leur route le genre d’imprévu que nous avons rencontré…

Après des mois de souffrance et d’hésitation, mon amie a décidé de quitter son mari. Des mois, cela ne semble pas grand-chose, sans doute. Pour moi, qui étais dans l’attente et la solitude, ce fut difficile, mais pour elle, ce fut bien pire. Vivre au quotidien un questionnement si douloureux, voir son mari se comporter comme elle n’aurait jamais imaginé qu’il puisse le faire, être déchirée en permanence entre la fidélité a la parole donnée et l’amour, subir de plein fouet la controverse homophobe autour du « mariage gay » et la pression de son entourage…
Un jour, elle a su qu’elle ne supporterait pas davantage les vacances en famille, le port du masque de la bonne épouse bonne mère bonne paroissienne, le mensonge, l’absence et la séparation. Elle a parlé à son mari. Qui l’a écoutée et le lendemain a dit « on va faire comme si la discussion d’hier n’avait pas eu lieu ». Cela a duré plusieurs jours. Elle a du répéter et répéter encore ces paroles qui lui coutaient tant, expliquer, démontrer… et recommencer le lendemain.

C’est une femme courageuse et opiniâtre. Elle a pris la décision d’aller parler à ses parents et leur a tout raconté. Elle attendait une réaction horrifiée et définitive mais ils ont été compréhensifs et aidants. Son mari a du comprendre sa détermination car à son retour il a fini par se plier à sa décision. C’est lui qui alors a pris les rênes et a annoncé à la famille et aux amis leur séparation, c’est lui qui a parlé aux enfants (de la séparation, pas du reste), il l’a soutenue dans les moments difficiles et même si c’est douloureux pour lui il semble reconnaitre peu à peu qu’en fait ils étaient « séparés depuis longtemps » mais qu’il ne s’en était pas rendu compte. J’admire cet homme, qui s’est battu pour son couple, même si les moyens employés étaient parfois discutables, et qui, une fois la séparation engagée ne regarde pas en arrière, ne garde pas de rancœur et soutient sa femme dans sa décision, même si ça lui coûte.

Dois-je parler du prêtre qui tente de les manipuler, l’un comme l’autre, qui leur assène ses certitudes et ne respecte pas leur décision ? Je le crains bien plus que je n’ai jamais craint le mari. Il a retourné ses parents contre elle, et ils ont aujourd’hui des paroles très dure pour qualifier sa conduite. Ils la soupçonnent de se droguer, car c’est bien connu, tous les homos se droguent. Je crains pour les enfants, qui ont plutôt bien réagi, de façon saine et intelligente, posant plein de questions et faisant tout un tas de remarques étonnantes et pertinentes et que le discours de cet homme ne peut que déstabiliser. Je crains pour ses amis catholiques à qui il monte la tête, je crains pour mon amie, que ses reproches et accusations blessent énormément. Je ne crains pas pour le mari, qui semble avoir vu clair dans son jeu.

Mais nous sommes ensemble, et si beaucoup reste encore à faire, la vérité a eu un effet libérateur impressionnant. Nous devrions pouvoir affronter ce qui se présentera. Avec le soutien de nos amis, de nos collègues, de ma famille… et de nos maris, finalement, nous saurons, je l’espère, être heureuses. Ces épreuves traversées ensemble nous ont appris beaucoup, ont bouleversé nos vies et nous ont profondément changées. « Le chemin est le but », me disait une amie. Notre chemin ne fait que commencer. Merci à Duec de nous avoir tant aidées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33



Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   14.03.13 16:24

Merci Colombe de nous faire part de tes difficultés.. Oui j'imagine que ta situation, votre situation n'est pas facile.
Peut-être qu'il faut du temps.. Les sentiments profonds se révèlent avec le temps. Et on ne peut forcer personne à aimer.
Peut-être que c'est plus difficile "pour les catholiques" parce qu'ils essaient tant bien que mal de s'entraider à tenir la parole donnée, à être fidèle, à ne pas "casser" une famille... Et surtout quand ils ont une vision négative de ce qu'ils voient comme la cause de la cassure de cette famille; en effet, il y a souvent une vision négative de l'homosexualité due à une grande méconnaissance de ce que c'est - (même si cela semble être en train de changer ces derniers temps, avec tous les débats sur le mariage gay).
Mais heureusement, une autre règle implicite, chez les catholiques (en général, en tous cas selon la théologie de l'Eglise) est d' "être en vérité", de prendre de le temps de voir les sentiments profonds, le ressenti profond dans la durée. (Dans l'Eglise, la spiritualité dite "ignatienne", c'est-à-dire à la suite de St Ignace de Loyola, utilise ce principe, mais elle n'est pas la seule.).
En effet, c'est le désir profond, mis par Dieu en chacun d'entre nous, qui est à respecter. à découvrir, à creuser, à respecter... ce qui prend du temps. C'est le chemin de toute une vie vers notre vocation à chacun et chacune, fille et fils de Dieu, où qu'on en soit, qu'on soit croyant ou pas, même, je dirais.

Je te souhaite bon courage sur ton chemin ainsi qu'à ton aimée.
Effectivement, même si tout le monde peut écrire sur ce forum, j'espère que nos frères et soeurs (et moi-même) ne nous permettrons pas trop de juger hativement de ton histoire ou de te donner des conseils trop directs, mais parlerons simplement de nos expériences de vie qui peuvent faire écho à la tienne, pour nous enrichir les uns les autres. Je te remercie en tous cas de tous coeurs de partager votre histoire, cela peut aider certaines et certains qui peuvent trouver ce forum au hasard d'internet. Merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla



Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   13.03.13 12:21

Chère Colombe, Je vous souhaite courage...tout ce que vous vivez doit être très difficile. Je te rassure que tous les catholiques ne sont pas comme les gens que tu décris. Il y a une grande diversité dans l'église. Comment peut-on juger des gens pour les sentiments qui leur arrivent? Chaque personne cherche son chemin, chaque personne fait de son mieux avec ce qu'il a au moment donné. Je vous souhaite toutes les deux de la lumière et de la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   11.03.13 22:32

Oui, Pascal, j'entends bien que les peurs sont immenses de tous cotés dans cette histoire. Mais je constate simplement que pour moi, qui n'ai pas de religion, il a été plus facile d'admettre que oui, ma vérité était là et d'agir en conséquence. Et que mes proches, aussi incroyants que moi, ne m'ont ni jugées ni sermonnée ni sommée de renoncer à suivre le chemin qui se trace pour moi.
Quant à Ursule, je lui demanderai chaleureusement de s'appliquer à lui-même le conseil qu'il donne à Pascal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ursule



Nombre de messages : 495
Age : 56
Date d'inscription : 23/03/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   11.03.13 13:51

Tu vas te faire sonner les cloches Pascal ! c'est un post réservé à ces dames qui veulent régler leurs problèmes entre elles ! Ceci dit je pense que Colombe aurait tort de s'immiscer dans la vie de ce couple si il a décidé de vivre sa vie sans elle ! je pense qu'il faut qu'elle cherche d'autres opportunités ailleurs et qu'elle essaye de construire une relation avec quelqu'un d'autre ! ce serait une erreur de vouloir s'immiscer à tout prix dans la vie de ce couple si le mari rejette totalement l'homosexualité de sa femme et si en plus il a le soutien de la religion ! comme dit le proverbe une de perdue dix de retrouvées même si un temps cela lui brise le coeur ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal



Nombre de messages : 401
Age : 57
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: les peurs et leurs violences   11.03.13 12:34

Colombe,

les peurs engendrent bien des violences qui sont difficiles à gérer. Appartiennent-elles plus ou moins seulement à des croyants (et pourquoi des statistiques ?) ?

Ce qui se dénoue et ce qui se noue, nul n'a à en juger. C'est certes difficile pour celui qui en souffre comme pour ses proches qui s'identifient probablement maladroitement à cette souffrance sans psychologie aucune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   11.03.13 0:04

Il y a deux mois de cela j’écrivais sur ce forum, dans la douleur et le désespoir. Aujourd’hui, je ne peux pas dire que j’aie trouvé la paix, mais je me sens parfois sereine, ce qui est déjà beaucoup.
Comme je le racontais début janvier, nous nous sommes séparées et nous avons infiniment souffert de cette séparation. Nous étions dans le respect de la parole donnée, dans la recherche de cohérence : donc plus de communication, nous voir en public seulement, nous parler le moins possible… Mais petit à petit sans qu’il y ait de décision de notre part, et comme à chaque étape de notre relation, sans que nous l’ayons cherché, nous nous sommes rapprochées de nouveau. Comme si, malgré l’absence, la distance, le silence, ce lien était indissoluble. Et peu à peu, ce qui nous semblait respect et cohérence nous est apparu comme une violence et une contre vérité.

Son mari, sourd à tout ce qui n’était pas la réponse qu’il attendait, a tissé autour d’elle un réseau serré de surveillance et de contraintes. Plus de sorties avec les collègues, il a exigé que nous ne nous voyions plus du tout, il a cherché à savoir en permanence ce qu’elle faisait, ce qu’elle pensait, ce qu’elle ressentait, pourquoi, comment, quand… Il fut maladroit, pressant, et assez odieux.
Leurs amis s’en sont mêlés. Certains prirent parti, de façon assez peu respectueuse pour ce qu’elle vivait, et sous prétexte de « parler avec elle » lui dirent ce qu’elle avait à faire et ce qu’il ne fallait surtout pas qu’elle fasse. Jusqu’à un curé de leurs amis qui lui dit un jour qu’il fallait qu’elle se fasse exorciser et dont le sermon suivant a porté sur les tentations de Saint Antoine !!! Je ne vis pas dans ce milieu-là. Tout cela m’a semblé incroyable. D’un autre âge. Et même, complètement ridicule. Une façon détestable d’instrumentaliser sa foi, qui est réelle et profonde.

Cela a duré presque deux mois. Peu à peu le mari s’est calmé, avec l’aide de leur thérapeute conjugale. Parfois je me dis que si elle n’est pas partie quand la situation était vraiment odieuse, il y a peu de raison qu’elle parte maintenant qu’elle s’apaise. Mais je préfère quand même cela. J’ai détesté ce qu’il lui a fait subir. Je l’ai plaint lui, de se déconsidérer ainsi, de se rendre méprisable à ses yeux.

Elle fait son chemin de son coté et elle ne sais pas où il la mènera. Il me semble -mais peut être que je ne vois que ce que j’ai envie de voir- que peu à peu elle se détache de lui et qu’elle voudrait l’amener à reconnaitre que s’obstiner n’a aucun sens. Cela a-t-il un sens d’exiger qu’elle continue son chemin avec lui alors qu’elle est amoureuse d’une femme et que cela n’a pas l’air « de lui passer » ?
Je suis bien consciente qu'elle doit s’autoriser, ce qui n’est pas rien. Personne d’autre ne le fera. Ni son mari, ni son milieu, ni sa famille… Heureusement, si sa confiance en ses amis catholiques et en leur capacité à entendre sa vérité a été sérieusement mise à mal, sa foi est intacte et je crois qu’elle y puise un grand réconfort.

Quant à moi… je vis. Mes enfants, mes amis, le travail… j’ai noué des relations plus profondes avec certains collègues, j’essaye de tenir mon budget, de vivre des moments agréables… J’essaye aussi de construire avec elle, indépendamment de ce qu’elle vit. De faire en sorte que nous gardions les pieds sur terre, sans idéalisation excessive de l’autre, que nous construisions une vraie relation, ce qui n’est pas facile dans le peu de temps qui nous est accordé. J’essaye de la soutenir, d’être présente quand elle a besoin de moi et de ne pas m’impatienter. Ce n’est pas facile tous les jours.

Mais je me demande : est ce le fait qu’elle soit catholique qui fait que les enjeux sont pour elle bien plus graves que pour moi ? Quand j’ai quitté mon mari, cela n’a choqué personne autour de moi, personne n’a essayé de m’en dissuader ou d’influencer ma décision. Personne n’a pris parti, ni pour lui, ni pour moi. Cela s’est passé entre nous. Nous avons entendu le chagrin des enfants mais ils n’ont pas pour autant eu voie au chapitre (si je puis dire ^^).
Là, on dirait que c’est la fin du monde. Que ça concerne bien plus de gens qu’elle et lui. Que tout le monde a son mot à dire. Et qu’elle est dans l’obligation non seulement de rester avec lui coute que coute, mais d’en avoir envie. Et s’ils sont malheureux, tant pis. Est-ce cela, la religion ? Devoir renoncer à l’amour, au désir, au plaisir par respect de la parole donnée 15 ans auparavant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cherche lieu pour mariage
» Attention : changement de lieu pour la réunion du 27 aout !!!
» cherche lieu pour accueillir des réunions de travail sur Lyon et environs
» Changement de date et de lieu pour certaines réunions parentalité !
» lieu pour méditer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TEMOIGNAGES-
Sauter vers: