Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Anne33

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   09.01.13 21:06

Ah, c'est chouette, il y a un certain temps je m'étais posée la question: mais à Devenir Un En Christ on n'a pas de personnes de Corse ? (Bon même si je ne connais pas toute l'association, loin de là). Je me disais qu'il devait bien y avoir des homos cathos/chrétiens là-bas.. Sympa de savoir qu'il y a au moins vous!! De savoir que vous existez ca pourrait aider/encourager d'autres homos de l'Île qui pourraient se sentir un peu seuls. Merci donc!
Ah oui, aussi: il y a un week-end national organisé par le groupe de Marseille/Sud-Est, en Bouches du Rhônes, 18-19 mai 2013, ca pourrait être plus facile pour vous point de vue déplacements. Le groupe de Marseille est super et motivé, ils sont vraiment vraiment adorables et chaleureux.
Merci à vous pour vos témoignages!

Bises,
Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe et Claire

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 51
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   08.01.13 21:26

Merci de ta réponse Anne, nous ne savons quand nous viendrons sur le continent, nous résidons en Corse alors c'est un peu compliqué... Juste un petit message à Colombe pour lui souhaiter bon courage pour la suite. Ainsi donc plus de mensonge ni de relation clandestine dans vos vies, c'est sans doute mieux ainsi même si ton sentiment de manque et de vide apparait très fort. Au moins, plus de tromperies... Tache d'être en paix, de te retrouver, de ne surtout pas t'en vouloir car dans des moments durs comme cela ça ne t'aidera pas à avancer. Laisse faire, laisse la vivre ce qu'elle a à vivre. Si vous devez vous retrouver, cela se fera. Quoi qu'il en soit tu as découvert et vécu quelque chose qui t'a bouleversé au fond de ton coeur... Nous espérons que tu découvriras avec cette rencontre une autre encore plus intime et profonde, universelle et très personnelle à la fois, à la FOI... en un mot que tu rencontreras Dieu. Si ni l'institution ni les traditions ne te correspondent, quoi qu'il en soit surtout ne te détourne pas de ce qui est important... Remet tes douleurs, tes peines, tes déceptions à Jésus, demande à Dieu de soigner ton coeur brisé, à Marie de t'accueillir et te consoler... Tu trouveras bien plus que tout ce que tu peux espérer, maintenant et plus tard... Aller dans une église et se retrouver dans le silence, prier, parler, faire silence, pleurer ou se laisser rassurer, et/ou prier chez toi, tu trouveras ta voie. Sois confiante, patiente, et douce avec toi. Nous t'adressons un amical soutien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   08.01.13 1:21

Bienvenue à Joe et Claire sur le forum!
Nous avons fait l'été dernier un week-end pour lesbiennes catholiques, on était une quinzaine, c'était une grande première pour l'association. J'espère beaucoup que vous vous joindrez à nous pour une prochaine activité de Duec (ca dépend où vous êtes géographiquement).
Colombe aussi je voudrais vraiment t'encourager sur ta route.
A vous et à toutes les lesbiennes qui passent sur ce forum, je propose de venir par exemple au week-end national le plus sympa et le plus rassembleur de l'année: le week-end des Rameaux, à Solesmes dans la Sarthe près du MAns, les 22-24 mars 2013 voir:
http://www.devenirunenchrist.net/activites2012-2013.html
ou alors je vous propose de venir à Lourdes (bon si vous n'etes pas très pratiquantes ca peut vous paraitre bizarre, mais il ne faut pas regarder les magazins de souvenirs pieux de Lourdes, mais le sens profond: la présence tendre et forte de Marie à nos cotés, aux côtés de tous ceux qui ont souffert,..
bref pendant ce temps de l'association à Lourdes (17-22 aout il y aura au moins une journée spéciale pour nous les lesbiennes cathos, et ca sera vraiment chouettes!)
Il y a aussi un week end pour couples homos qui est prévu au printemps. Et un autre pour les divorcés ou séparés, par exemple un homo marié par un mariage hétéro et qui finit par se séparer de sa femme parce qu'il a fait la vérité sur son homosexualité etc., c'est souvent des situations très douloureuses, difficiles, alors l'association a créé une journée de partage pour se soutenir. (cf. sur la page du site).

Enfin mais pour toutes ces activités: rien d'obligé! C'est seulement que c'est plus sympa de se rencontrer en chair et en os avec d'autres soeurs et frères lesbiennes, homos, parents d'homos etc cathos, croyants ou non croyants, de rencontrer tous ces amis en vrai! Moi ca m'a fait énormément de bien en tous cas :-) :-)
Je vous embrasse, soyez les bienvenues,
bonne année 2013 pleine d'amitié, de tendresse, de consolation!
Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   07.01.13 1:23

A tous ceux qui ont suivi sur ce forum notre histoire et m'ont soutenue depuis 4 mois, merci, du fond du coeur.

Voici le dernier chapitre.

Je l'ai poussée à parler. J'ai insiste pour qu'elle sorte du mensonge. Qu'elle soit dans la parole et la vérité. Elle ne voulait pas car elle savait que nous ne pourrions plus nous voir. Le retour dans le rang etait ineluctable. Ca ne rend pas la chose moins douloureuse. Elle me manque a chaque instant.
Je n'ai qu'à m'en prendre qu'à moi meme de la souffrance que cela me cause.
Et en même temps que pouvais-je faire d'autre? Cela devenait insupportable de la partager. De la voir repartir le vendredi soir vers lui. Les vacances de Noel ont ete une torture.
C'est bien pire aujourd'hui.
Mais elle devenait de plus en plus malheureuse, de plus en plus déprimée et j'avais peur pour elle.

Et je le sais : elle m'aime mais elle ne le quittera jamais avant d'avoir tout essayé pour rester une bonne épouse, bonne mère, bonne chrétienne. Le carcan de sa vie sociale et familiale est trop lourd. Et son mari l'aime.
Alors je balance entre l'acceptation et la révolte, mais l'acceptation est impossible et la révolte est stérile.
Il ne me reste qu'à reconstruire ma vie comme je le pourrai. Elle est en morceaux mais je ne regrette rien. J'ai vécu 6 mois un rêve merveilleux, d'amour, de tendresse et d'échange.
Il me reste la douceur d'une amitié. C'est toujours mieux que rien. Mais quelle souffrance, pour moi, pour elle, pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe et Claire

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 51
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   06.01.13 19:53

bonjour Colombe,

Nous sommes de tout coeur avec toi,nous avons vecus le rejet de la famille et de l eglise,
La verite a un prix mais l amour triomphe, tu auras peut etre d autres epreuves ,votre rencontre n est pas un hasard ,vous allez gravir une montagne mais une fois arrivees au sommet vous regarderez le monde et les gens d une autre facon car ce chemin escarpe que DIEU a mis devant vous,c est par amour..
JESUS ne juge pas et aime sans demie mesure.

Tu n es pas seule et nous allons priez pour vous deux.
Ne te culpabilise pas..et essaie de remettre la decision entre les mains de DIEU

2013 sera une belle annee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   02.01.13 2:16

A Joe et Claire et à ceux qui m'ont répondu, merci. Je me sens moins seule d'être lue et comprise.

D'une certaine manière, paradoxalement, ce que je vis aujourd'hui est bien plus douloureux que ce que je vivais avant. Comme quoi, la vérité a un prix.

Je me suis installée dans mon nouvel appartement à 5mn de l'ancien, c'est bien pour les enfants, et avec mon ex mari nous avons mis en place une garde partagée qui fonctionne assez bien. Les enfants vont bien, à l'école et à la maison, et s'ils souffrent toujours de l'absence d'un des deux parents, ils ont l'air d’apprécier le fait qu'il y ait moins de tensions et de disputes. Ils n'ont pas l'air de se déstructurer comme je le craignais. Leur père et moi restons d'accord sur l'essentiel et ne nous déchirons pas au sujet des enfants.

Pour ma part, la séparation a été très douloureuse, car je l'ai quitté non pas parce que je ne l'aimais plus, mais parce qu'entre nous ça ne fonctionnait plus. Je regrette notre complicité, la vie que nous avions avant que la situation ne se détériore, nos projets... De son coté il s'est vite consolé (il a deja quelqu'un d'autre, 10 jours après mon départ... ) et ne regrette rien. Il est même soulagé. C'est moi qui suis partie, amoureuse d'une femme, et c'est moi qui souffre qu'il refasse sa vie si vite. Allez comprendre!

Quand au reste... La situation est critique, autant pour moi que pour mon amie. Son époux, qui est un homme très gentil, tout à fait sympathique et intelligent, s'est rendu compte que sa femme s'éloignait et il tente de la rattraper, sans savoir exactement ce qui se passe. Comme elle pleure souvent,il essaye de la consoler, mais elle se sent dans l'impossibilité de lui parler, de se confier à lui, elle a peur. De sa réaction, de sa famille... sans parler de tous leurs amis, parmi lesquels quelques ecclésiastiques très remontés contre le mariage gay et qui prennent peu de gants. Ils ne savent pas, comment leur en vouloir! Mais elle en entend sur les homos, des vertes et des pas mûres, et si sa foi et son amour pour Jesus n'en sont pas ébranlés, je n'en dirais pas autant de sa confiance en l'institution... c'est assez effrayant ce que peuvent dire des prêtres, qui sont sensés ne pas juger, pardonner, prêcher l'amour de Dieu, tout ça. Il est loin le "condamne le péché, pas le pécheur"...

Malgré tout, jour après jour, elle avance vers moi, dans la douleur et la culpabilité, mais aussi dans la joie et l'amour quand nous avons le bonheur de pouvoir passer 2 heures ensemble.

Mais... comment puis-je prétendre l'aimer et vouloir qu'elle en passe par là où j'en suis passée moi, quand je sais la souffrance qu'une telle décision entraine?
Cela dit, je sais aussi que la souffrance, elle en a sa part actuellement dans sa vie maritale qu'elle ne supporte plus, dans ce mensonge permanent, dans cette indécision insupportable. Elle attend qu'il la libère, je pense. Je me trouve limite schizophrène quand je lui dis de lui laisser sa chance, que peut etre ce n'est qu'un passage de sa vie, qu'elle doit se questionner sans se torturer... je ne veux pas la presser, ni l'influencer dans son choix. Je ne cherche pas à me montrer sous mon meilleur jour, qu'elle sache que je ne suis pas un ange, que j'ai un caractère difficile et aucune des qualités qu'a son mari. Mais elle est au centre de ma vie. Je ne sais pas aimer autrement.

Et en ce qui me concerne.... je suis dans l'attente. En permanence. Ma chérie avec son mari, mon mari avec sa chérie et moi j'affronte la solitude qui n'est pas plus douce d'avoir été voulue. Je n'arrive pas à me reconstruire, je somatise à fond, je suis malade tout le temps... Les fêtes ont été un calvaire.
J'espère que la nouvelle année lui apportera quelques réponses car je m'épuise et me désespère. Quel sens aura ma vie si elle ne me rejoint pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joe et Claire

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 51
Date d'inscription : 16/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   21.12.12 2:36

Bonjour à tous et à toutes, que Dieu vous bénisse ! merci à Hélène d'avoir initié ce forum, que nous venons de découvrir. Je la rejoins concernant le fait que CE forum porte spécialement sur la conciliation de l'homosexualité féminine Et de la foi chrétienne. Il y a l'espace ailleurs pour le sujet du mariage civil pour tous !
Nous sommes quant à nous un couple de femmes Et croyantes, et comme nous le disons par ailleurs, vivons cette conjonction entre la souffrance du rejet et l'appel à la sainteté... Le sujet est vaste, nous en reparlerons, et lirons avec intérêt vos témoignages... Nous espérons en tous cas que les doutes et souffrances dont témoignent les 1ers messages de ce forum se seront estompés pour leurs auteures... Que la Paix et l'Amour vous guident au quotidien, très chères soeurs de foi et de condition. Un salut très fraternel à toutes, et notamment à l'oiseau de Paix, Colombe, dont nous saluons l'initiative courageuse... Plus de mensonge, tu as fais le bon choix sur ce point, même s'il fût douloureux. On sent tant d'amour sincère et d'attention dans la façon dont tu parles de la femme de tes pensées, on ne peut que vous souhaiter que Dieu vous vienne en aide et parle à votre cœur sur la meilleure façon de suivre votre chemin, quel que soit les embûches ou l'ardeur de celui-ci. Bon courage ! A bientôt. C&J
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hélène



Nombre de messages : 24
Age : 40
Date d'inscription : 08/11/2009

MessageSujet: niveau du débat   09.12.12 0:00

Cher(e)s ami(e)s,
merci de respecter ce lieu qui est destiné à être un petit espace de parole (le seul..) à propos de l'homosexualité féminine notamment pour les chrétiennes. Bien sûr nos amis masculins y sont bienvenus, et l'homosexualité est commune à tous; mais peut être que d'autres pages de ce forum correspondent davantage au délicat débat actuel sur le mariage gay en France.

Juste un élément: Philippe Arino auquel l'un d'entre vous fait réference me parait bien peu mature dans ses propos et manquant vraiment d'humilité, de compassion, de profondeur - malgré une apparence de discours intellectuel. De plus, il se contredit d'un interview à l'autre.
Enfin chacun son opinion.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   12.11.12 10:10

Bonjour Ursule,
Au moins nos divergences font vivrent ce forum en cela je me réjouis, cependant encore une fois je ne crois pas que le mariage homosexuel soit une avancée. De plus le fait de refuser ce Mariage ne nous fait pas revenir en 1940 avec l'étoile rose. C'est tout le contraire, ton analyse n'est pas juste. Par contre je suis d'accord avec toi que cette décision servira nos politiques, particulièrement le gouvernement socialiste, et c'est la SEULE ET UNIQUE RAISON qui les poussent à promulguer cette loi aussi hinumaine, qu'homophobe. Mais je n'irais pas plus loin...seulement je te conseille d'aller consulter le site "arraignée du Désert" et tu verras que je ne suis pas seul dans ce raisonnement. Tu y trouvera le témoignage de Philippe ARINO.
Bonne médiation.
Revenir en haut Aller en bas
ursule

avatar

Nombre de messages : 504
Age : 56
Date d'inscription : 23/03/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   11.11.12 0:41

Je ne sais pas chère Maria si les lesbiennes sont si minoritaires que tu le prétends ! mais je trouve effectivement très bien qu'il y ait un lien pour qu'elles s'expriment entre elles ! je pense néanmoins que les problèmes concernant l'homosexualité sont des problèmes concernant l'homosexualité qu'elle soit masculine ou féminine ; ceci étant dit exprimez vous Mesdames !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   10.11.12 18:31

Bonjour,
Confiance, je crois que Ursule à mis chère et non chèr car elle a cru que vous étiez une femme (c'est un fil pour les temoignages des lesbiennes). Je parlais de cet article dans "le monde" car je le trouvais bien qu'il y avait un article qui parle de l'existance des gays catholiques. Alors que les femmes ont encore plus besoin de sentir que nous existons puisque nous sommes minorité dans la minorité. Je suis contente de l'existance de ce fil pour pouvoir discuter entre femmes. Je crois aussi que c'est utile pour les nouvelles d'avoir une espace "femmes".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ursule

avatar

Nombre de messages : 504
Age : 56
Date d'inscription : 23/03/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   09.11.12 10:54

Cher Confiance,

Je crois qu'il n'y a pas loin de la non acceptation des homosexuels à leur persécution ; la marge est très ténue ; on l'a bien vu en 1940 où les homosexuels furent affublés d'un triangle rose et parqués dans des camps de concentration ! le mariage civil est une avancée dans le domaine de l'acceptation des homosexuels par notre société ; la refuser c'est revenir vers nos vieux démons de la persécution des homosexuels ! ce mariage offre également une opportunité pour les politiques socialistes de développer leur clientèle électorale par la multiplication des couples homosexuels dans notre société et par l'opportunité également pour les avocats de faire prononcer des divorces en cas de séparation de ces mêmes couples ; deux opportunités que les politiques ne vont pas laisser échapper ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   09.11.12 10:27

Bonjour Ursule (penses-y CHER Confiance et non Pas chère...)

Il y est bien évident que dans mes propos, le "mariage inconcevable" dont je parle est le mariage Civil - Il n'est même pas possible de penser à un mariage religieux-
En effet il est totalement UTOPIQUE pour des responsables politiques de légaliser des unions homosexuelles, Une société ne peut pas affirmer comme normal des unions entre personnes du même sexe . Nous personnes homosexuelles nous savons bien par quelles fragilités phychologiques nous passons..Dire le contraire serait nier la réalité...ces unions sont la réponse à une blessure bien souvent enfouie, on ne choisit pas et on ne se découvre pas un beau matin homosexuel CE N EST PAS VRAI.
Par conscéquent le rôle de nos gouvernents est de protéger, et de donner les moyens d'un accompagnement digne et respectueux de la personne.

Cette loi est inévitablement un NON RESPECT FLAGRAND issue d'une idéologie qui ne tiend pas la route. Et encore une fois il necessaire d'être accueillant envers tous et chacun où qu'ils en soient dans leur cheminement, l'homosexualité n'est pas punissable au yeux de la loi, ni un vice comme le croit certains (y compris certains Catholiques....) Mais le Mariage C EST UN NON SANS COMPROMIS.

Fraternellement
CONFIANCE.



Revenir en haut Aller en bas
ursule

avatar

Nombre de messages : 504
Age : 56
Date d'inscription : 23/03/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   08.11.12 11:13

Chère Confiance,

Tu dis que le mariage est inconcevable ; je suis d'accord avec toi sur le plan religieux ; mais l'union civile est du ressort de l'autorité civile et est donc tout à fait concevable sur le plan civil avec tous les aléas que peut entraîner un mariage civil , notamment le divorce et les avantages accordés aux couples hétérosexuels ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: NUANCE   08.11.12 10:30

Bonjour à toutes et à tous,

Oui c'est un bel article mais je voudrais si vous le permettez, apporter quelques petites nuances...
Tout d'abord on ne choisit pas d'être homo, de ce fait on peut être Catholique, et communier. Cependant ce que demande l'Eglise c'est ne pas communier s'il y a passage à l'acte, cela peut être occasionnel, ou bien vivre une VRAI relation....Cependant tous y compris les personnes homosexelles qui ont une relation peuvent participer à la Sainte Messe (sans recevoir le Corps du Christ) mais en s'unissant à lui spirituellement. CELA FAIT UNE DIFFERENCE et de plus cela montre que ni l'Eglise ni le Christ ne rejettent les personnes homosexuelles.Ce que l'Eglise du Christ condanne ce sont les actes, mais jamais les personnes...De plus n'oublions jamais que l'homosexualité est UNE BLESSURE, à ce titre on ne peut pas parler d'Amour, mais d'un désir (où certes les sentiments peuvent être présents).
ALORS LE MARIAGE c'est inconcevable....
bonne méditation à tous
Revenir en haut Aller en bas
ursule

avatar

Nombre de messages : 504
Age : 56
Date d'inscription : 23/03/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   07.11.12 11:26

Intéressant article du Monde ! Malheureusement je crains que la position de l'Eglise ne change jamais vis à vis de l'homosexualité masculine comme féminine . je suis moi même bisexuel ; je crois que la position de l'Eglise tient à des fondements spirituels profonds de lutte entre le bien et le mal ! le Pape étant le détenteur suprême de ce qui est le bien je crains fort qu'il ne cesse de s'opposer à ce qu'il considère comme étant le mal ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   07.11.12 11:04

Voici un article dans "le Monde" http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/03/homos-et-cathos-comment-ils-vivent-le-paradoxe_1785184_3224.html

L'avantage de la question du mariage a fait que l'on commence à discuter, à voir que nous existons. Je trouve que c'est cela qui est important pour le moment, juste d'exister comme homo et catho.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   24.10.12 16:26

Merci Colombe pour ce dont tu témoignes,
ce n'est pas facile j'imagine.
Je te trouve très courageuse.

Puis-je te suggérer simplement une chose: de proposer à ton amie de, peut-être, oser mettre les pieds dans une association comme "Devenir Un En Christ", ou "Réflexion et partage".. ou d'oser simplement contacter une personne de ces associations, simplement par téléphone, ou par msn anonymement, etc.
En effet, elle doit en avoir "vraiment lourd sur la patate", je veux dire que ce qu'elle porte est très lourd et qu'elle doit vraiment se sentir déchirée..
et que dans ce cas, trouver un lieu, une oreille, où "vider son sac", ca peut vraiment aider.
Peut-être que ca prendra du temps, je sais vraiment d'expérience combien on a peur de faire un premier pas en cette direction (contacter une assos) mais bon, voilà, c'est ce que je suggérerais spontanément.
Bien à toi,
bonne route à vous deux et vos familles,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: A COLOMBE   24.10.12 13:42

Bonjour Colombe,

Ton histoire pourrait être la miene, sauf que je suis fidèle à mon Epouse depuis toute nos années mariage. (ne voit pas là un jugement, mais un état de fait de ma situation...)Je fais ce choix car il me semble être celui de la volonté de Dieu et d'un amour sincère envers mon Epouse, même si parfois au niveau physique c'est pas toujours le top pour moi, mais je me dis que ce n'est pas l'essentiel de notre vie de couple. Aussi je comprends ta compagne qui elle a le coeur partagé. Ce ne doit pas être évident pour elle. Cependant je fuis toute rencontre possible, mais si un jour cela arrivait avec toute la force du désir, que ferais-je ? C'est pour cela que je prie le Seigneur de me donner sa grâce afin de faire front si cet instant se présentait...

Bon courage à toutes les deux
CONFIANCE
Revenir en haut Aller en bas
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   23.10.12 0:27

voilà. J'ai fait mon choix. J'ai trouvé certaines réponses.
Mon mari et moi nous séparons. Je ne peux continuer à prétendre qu'il ne se passe rien. Je ne peux continuer à lui mentir jour après jour, nuit après nuit.
Nous avons parlé, d'abord de notre couple, de ce qui ne fonctionne pas entre nous, des années passées à tenter de vivre ensemble harmonieusement sans y parvenir. Puis je lui ai raconté ce qui se passait dans ma vie. Cela l'a soulagé, il se dit qu'il ne pouvait être la personne qu'il me fallait.
De son coté à elle... tout va mal. Son infidélité la torture. Les serments rompus, le mensonge, et l'impression qu'il ne reste que la façade de son engagement dans l'église.
Quand elle vit ses weeks ends avec sa vie religieuse, le cathé, la messe, la vie sociale qui va avec, elle me met à distance, comme si cela pouvait la rendre à sa vie d'avant.
Elle se pose tant de questions sur sa foi, sur l'exemplarité, sur la sainteté... Ces questions n'ont pour moi de sens que parce qu'elle se les pose.
J'ai peur pour elle. Je la sens terrifiée par ce qui se passe. D'autant que ma décision la renvoie à elle-même, en miroir.
Je ne peux décider que pour moi. Je ne peux l'aider.
Je ne peux qu'espérer et attendre. Mais je suis heureuse d'avoir pris cette décision. D'avoir remis de la cohérence dans ma vie. D'être enfin dans la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   25.09.12 0:01

Cher Yves, Chère Anne,

vos réponses m'ont beaucoup touchée, par leur absence de jugement et de prise de position, et beaucoup apporté par leur contenu, chacune à leur façon.
Anne aborde bien les problèmes et questions qui se posent, certaines ne se sont pas encore posées... J'imagine que celle sur la foi ou l'absence de foi viendra un jour, pour le moment, nous en sommes encore à "comment se donner le droit de s'aimer?".
La question de la vérité envers nos conjoints n'est pas encore d'actualité. Je ne saurais pas dire si je suis, si nous sommes homosexuelles. Je n'aime pas LES femmes. J'aime UNE femme.
Et je me sens lâche, car j'ai peur de me retrouver seule, sans elle, si je décide de partir, par respect, par cohérence envers mon compagnon (car il mérite une relation vraie, il n'y est pour rien, il a ses défauts, comme nous tous, mais ce n'est pas ce qui m'éloigne de lui). Je ne suis pas sûre qu'elle me suivra sur ce chemin. Sa famille, sa communauté, la place qu'elle y tient, la peur de blesser son mari, la peur de léser ses enfants, la peur d’être exclue de la communauté, par la position de l’Église sur le divorce et sur l'homosexualité... (bien que ce qu'elle m'en dise soit bien plus "strict" et plus rigide que ce que j'aie pu en lire ici).
Je ne briserai pas mon couple, qui va comme il peut mais qui est passé par bien des crises et qui s'en est toujours sorti, pour un "peut être". Alors je me sens lâche. Je me dis que j'ai moins à perdre qu'elle. Que mon entourage, mes amis, ma famille, seront étonnés, surpris, parfois tristes... mais ils ne me jugeront pas et ne me rejetteront pas. Alors que de son coté... ça risque de ne pas très bien se passer.
Et les enfants???? Je vis dans le mensonge, d'accord, je ne suis pas honnête, d'accord, et ce n'est pas bon pour eux, on connait le poids des secrets de famille, mais de quel droit je les priverais de leur vie de famille? De quel droit j'en ferais des enfants nomades, une semaine chez papa, une autre chez maman, déstructuration garantie.

En attendant de trouver des réponses, tout cela est très douloureux. Je pense qu'il va falloir du temps pour savoir où nous allons, et comment. Pour savoir si ce dont nous osons à peine rêver, une vie ensemble, est un mirage ou un vrai désir. Pour savoir si nous aurons le courage, s'il s'avère que ce désir est réel, de le mettre en actes et de remettre un peu de cohérence dans nos vies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yves
Admin
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 63
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   22.09.12 15:29

Loin de moi l'idée d'entrer dans votre partage, car je trouve la réponse d'Anne tout à fait juste.
C'est à propos de ce fameux Sodome et Gomorrhe, qu'on croit toujours connaître mais qui est bien différent de ce qu'on croit, que je mets mon grain de sel, en renvoyant à ce lien du site, sur Bible et homosexualité (dans l'onglet "Qu'en penser ?"
Que dit vraiment la Bible sur l'Homosexualité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne33

avatar

Nombre de messages : 43
Age : 39
Date d'inscription : 24/01/2011

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   19.09.12 15:22

Chère "Colombe",
sois la bienvenue sur ce forum. Je te remercie d'avoir eu l'audace de confier ton histoire.
Oui, ta situation est difficile. Il n'y a pas de solutions toutes faites.. Je pense d'ailleurs qu'il n'appartient à personne ici de juger ou de vous imposer telle ou telle "recette".
Je voudrais simplement te dire que d'autres, au sein de l'association Devenir Un En Christ, ont vécu ou vivent des situations similaires: personnes mariées à un conjoint de l'autre sexe, mais qui se découvrent homosexuel(le)s...
Je pense aussi à tous ceux et celles qui ont du passer par la question de la vérité envers leur conjoint, vérité souvent très très délicate à dire, mais souvent libératrice à terme.. Comme c'est difficile!
Il y a aussi certaines femmes au sein de l'association qui vivent en couple avec une femme qui n'est pas croyante: se pose alors la question de comment communiquer à propos de la foi ou de l'absence de foi quand les deux membres du couple ne sont pas sur la même "longue d'onde" à se propos. Ces femmes et leurs compagnes se posent ces questions chaque jour aussi, tu n'es pas seule.
Si tu veux, en message privé, je peux te mettre en contact avec certaines personnes qui sont dans chacune de ces questions. Tu peux aussi trouver des personnes à travers le site internet. Sache surtout que l'association accueille tout le monde: oui c'est une assos catholique, avec un fonctionnement catholique, mais tout le monde qui a envie de venir parler, écouter, déposer son fardeau, est bienvenu, que ce soit de passage ou pour participer à des activités.
Quoi qu'il en soit, je te remercie fortement de ton témoignage. Tu es toujours la bienvenue. Et ton témoignage peut être lu par d'autres femmes qui vivent le même genre de difficultés, alors ca peut les encourager.
Pour ma part je te souhaite bien du courage, et que vous soyez éclairées sur le chemin à suivre.
Amicalement,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ursule

avatar

Nombre de messages : 504
Age : 56
Date d'inscription : 23/03/2012

MessageSujet: écrire sur un site Chrétien est déjà une démarche religieuse    18.09.12 12:58

Je pense étant bisexuel qu'on ne peut pas vivre éternellement dans le mensonge et que vous devrez un jour ou l'autre en faire part à vos maris respectifs ; ce sera sans doute plus dur pour ta compagne qui est Catholique et pratiquante mais ça me semble indispensable ; de toute manière , comme on dit au moment du sacrement du mariage : acceptez vous d'être mari et femme pour le meilleur et pour le pire ? cette question évoque bien la nécessité de se faire confiance dans le cadre du mariage et d'éventuellement partager ce qui fait les aléas du mariage ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colombe



Nombre de messages : 14
Age : 45
Date d'inscription : 18/09/2012

MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   18.09.12 1:27

Bonjour à toutes,
Je me permets de m'inscrire sur votre forum bien que je ne sois pas catholique et même très athée.
Il se trouve que je vis une histoire d'amour à la fois magnifique et douloureuse avec une femme catholique. Nous sommes chacune mariée de notre coté et avons des enfants. Le désir d'enfants et le refus d'entendre qu'un autre chemin était possible nous ayant fait prendre la voie classique, mariage hétéro, enfants... nous avons épousé chacune un homme charmant, avec qui nous vivons une vie plutôt satisfaisante.
Mais nous nous sommes rencontrées.
De mon coté, s'il n'est pas facile de vivre aujourd'hui avec mon mari que j'aime profondément, pour le moment, le quitter m'effraye. Les enfants sont petits encore. Vivre dans le mensonge ne me satisfait pas non plus. Pour l'instant je m'en arrange, même si c'est parfois triste de devoir tant mentir à cet homme qui m'accompagne.
Du coté de mon amie... c'est bien plus compliqué. Très impliquée dans sa communauté, dans son église, figure centrale pour beaucoup de gens, référence, même, elle vit sa foi avec passion.
Cette amour que nous vivons, je ne l'ai pas cherché.
Je ne cherche pas à la détourner de Jésus.
Mais chaque jour qui passe nous rapproche. Nous unit.
Il est très douloureux pour elle de vivre cela, ce déchirement entre les commandements de sa foi, les exigences de ce chemin de sainteté, l'obligation d'être ce qu'on attend d'elle et l'amour que nous ressentons l'une pour l'autre. Je l'accompagne comme je le peux sur ce chemin. Je ne suis pas sûre de toujours comprendre ce qu'elle vit, l'expérience de la foi m'étant étrangère.

Si le premier pas fut le sien, je prends sur moi chaque jour d'être celle qui l'entraine plus loin. Celle qui lui dit "Viens me retrouver." "Quand nous verrons nous?" car elle ne peut pas formuler cette demande. Elle ne peut qu'attendre de moi que je l'attire à moi. Il ne lui est pas permis, elle ne se permet pas de venir d'elle même.
Je me sens souvent coupable de devoir la faire souffrir, de la soumettre à ce dilemme mais je ne peux cesser de la désirer, ni cesser de vouloir partager ses jours et ses nuits, de vivre à ses cotés. Si ce n'était qu'une banale histoire de fesses je me poserais moins de questions et je ne viendrais pas en parler ici.

Parfois, je n'ai plus d'espoir. Je suis prête à renoncer. Mais j'ai peur pour elle, aussi. Si je renonce, que lui restera t-il, à part la culpabilité d'avoir trompé son mari, d'avoir pêché fortement...et avec une femme!!!! (Sodome et Gomorrhe, je commence à connaitre)
Est-ce une histoire absurde? Puis-je penser à un futur? Voilà les questions que je me pose parfois.
Merci de m'avoir lue. Tout cela étant bien entendu secret, je n'ai pas l'occasion d'en parler. Ca me fait du bien de l'écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lesbiennes et catholiques : un lieu pour témoigner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cherche lieu pour mariage
» Attention : changement de lieu pour la réunion du 27 aout !!!
» cherche lieu pour accueillir des réunions de travail sur Lyon et environs
» Changement de date et de lieu pour certaines réunions parentalité !
» lieu pour méditer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TEMOIGNAGES-
Sauter vers: