Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fraise et chocolat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
leveytan



Nombre de messages : 168
Age : 58
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Fraise et chocolat   07.10.10 12:32

Avant hier Arte avait programmé la diffusion de Fraise et chocolat, un film cubain de Tomas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio sorti en décembre 1993, ours d'argent à Berlin l'année suivante. Je n'avais pas vu le film à sa sortie, hier il était en version française malheureusement peu fascinante.
Par contre j'ai été pris par le film, même son aspect un peu désuet, ses lumières de vieilles photos jaunies.

La situation: David, un jeune étudiant qui se retrouve à l'Université alors qu'il vient d'un milieu paysan et en tient une reconnaissance qui semble infinie au régime. Idéaliste, il ne veut pas brusquer son amoureuse et se dit prêt à attendre le soir de leurs noces. Résultat, il l'a perd, elle préfère quelqu'un qui va lui permettre de quitter l'île et lui offre une sécurité financière. Alors qu'il traine dans les rues de La Havanne, il est repéré par Diego, un artiste homosexuel qui le drague ouvertement. David se rebiffe mais est attiré cependant par les possibilités culturelles que lui propose David. "Il a des livres que l'on ne trouve nulle part," confie-t-il plus tard à son compagnon de chambre. Ce dernier l'encourage à espioner cet ennemi du régime et c'est ainsi que David va retourner chez Diego et qu'une amitié va s'engager où chacun des protagonistes trouvera son compte en tout bien tout honneur. Diego fait notamment découvrir à David, les splendeurs de l'antique Havanne sous les façades menaçant ruines et l'introduit à une culture cubaine insoupçonnée par le jeune étudiant.

Une belle réflexion sur l'intolérance, l'homophobie bien sûr (Diego n'est pas sans rappeler la figure de l'écrivainReinaldo Arenas, mort en exil quelques années plus tôt), mais aussi le rapport homo-hétéro et puis certains des travers du régime cubain, comme les dénonciations, le marché noir, etc, mais qui en laisse d'autres dans l'ombre, comme les camps de redressement. Le récit autobiographique de Reinaldo Arenas, Avant que la nuit tombe, qui a été porté à l'écran par Julian Schnabel est en ce sens plus juste. Mais le film d'Alea et Tabio tient aussi par le fait qu'il vient de Cuba, qu'il a passé la censure et qu'il fut un véritable phénomène social sur place....

Pour aller plus loin, voici un lien avec le petit dossier composé par une salle de cinéma d'Art et d'essai de Saint-Etienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://combatdejacob.blogspot.com
 
Fraise et chocolat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Charlotte au mascarpone chocolaté
» Mousse au chocolat....végétalienne
» Pâtissavonnerie gâteau au chocolat, fraises et chantilly
» Pâte à tartiner au chocolat toute bête
» Réaction à la fraise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LES FILMS ET LES LIVRES QUE VOUS AIMEZ-
Sauter vers: