Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Communion de prière du lundi 25 octobre 2010, par Régis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La.rédaction
la.rédaction2
avatar

Nombre de messages : 451
Age : 31
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Communion de prière du lundi 25 octobre 2010, par Régis   25.10.10 0:33

Prière du lundi 25 octobre 2010
par Régis


« Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis », dit le publicain dans la lecture de ce dimanche (Luc 18, 9-14). Telle est la prière qui plaît à Dieu. « Seigneur, je ne suis pas digne », « Seigneur, prends pitié de nous », « Je reconnais devant mes frères que j’ai péché »…
On se dit parfois que la liturgie nous oriente, dimanche après dimanche, vers une sorte d’autodépréciation : je ne suis bon à rien, quoi que je fasse je suis toujours pécheur… Le christianisme, entend-on quelquefois, est la religion du péché.

Toutefois, écoutons bien ce que dit le Christ à la fin de sa parabole : « C’est lui… qui était devenu juste, et non pas l’autre. » Le Christ ne dit pas : la prière de l’un était mauvaise, celle de l’autre était bonne. Mais il déclare que le publicain est devenu juste : il y a eu transformation intérieure.

Ce qui compte, ce n’est donc pas l’auto-flagellation, mais la conversion. Et seule l’humilité permet de devenir juste : l’humilité, c’est alors la capacité à s’ouvrir, à accueillir la nouveauté ; à l’opposé, la suffisance du pharisien ne laisse pas de place à autre chose qu’à lui-même.

Il est vrai que, dans l’Écriture, le thème de la prière du pauvre est fréquent : Dieu « écoute la prière de l’opprimé », « la prière du pauvre traverse les nuées » (Ben Sirac), « le Seigneur entend ceux qui l’appellent… il est proche du cœur brisé » (Psaume 33), etc.

Mais le pauvre en question, ce n’est pas celui qui se considère comme un moins que rien, c’est celui qui sait que, sans Dieu, il ne peut rien ; c’est celui qui sait qu’il faut laisser la place à Dieu et à l’autre pour voir sa vie transformée et renouvelée.

Sachons écouter les textes de la liturgie, ne nous laissons pas prendre aux pièges du monde. Et nous entendrons alors que l’apôtre Paul déclare : « Je me suis bien battu, j’ai tenu jusqu’au bout de la course, je suis resté fidèle. Je n’ai plus qu’à recevoir la récompense du vainqueur… Le Seigneur… me fera entrer au ciel, dans son Royaume » (Épître à Timothée 4, 6…18).

Que d’orgueil ! pense-t-on aussitôt. Et pourtant, non : c’est parce que Paul s’est montré humble, accueillant à la grâce de Dieu, qu’il est capable d’avoir cette confiance intrépide dans la récompense qu’il attend. Rien de tel dans l’attitude du pharisien. Il attend tout de lui-même, et non de Dieu.

Tout au long de cette semaine, interrogeons-nous donc sur notre rapport à l’humilité : savons-nous laisser à Dieu la place qui est la sienne dans notre vie ? De quoi notre vie est-elle remplie : de Dieu ou de nous-même ?
Régis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.devenirunenchrist.net
 
Communion de prière du lundi 25 octobre 2010, par Régis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» Dernières acquisitions Septembre/Octobre 2010... (photos ajoutées)
» TOUFFIK ENDEUILLE
» maisons normandes
» Dynamite Girls Chill Factor_ Nouveauté octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PRIERE DU LUNDI (déposez vos réactions)-
Sauter vers: