Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Une vision courte du suicide.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tristia



Nombre de messages : 7
Age : 53
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Une vision courte du suicide.   01.11.11 4:11

Merci pour d'avoir partagé ce texte Olivier, c'est vrai qu'il est très apaisant.

Que Dieu te bénisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier



Nombre de messages : 16
Age : 57
Date d'inscription : 18/09/2009

MessageSujet: Re: Une vision courte du suicide.   01.11.11 1:00

Bonjour !

J'ai trouvé un nouveau texte sur le site, dans la rubrique "articles proposés par nos lecteurs". Il ne traite pas du suicide mais c'est très apaisant, pour nous les homos, de lire comment Dieu peut nous parler...

Je vous le propose, il suffit de cliquer sur :
Que veux-tu que je fasse pour toi ?

(Cher webmast', voilà, c'est court, tu seras content... ravi de te satisfaire... !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Webmaster
Admin


Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 26/11/2005

MessageSujet: Re: Une vision courte du suicide.   31.10.11 17:08

Merci pour votre riche participation, mais ce serait sympa, si possible, de faire des messages plus courts, quitte à les diviser en plusieurs messages.

Il est assez indigeste de se voir confronté à une grande longueur de texte, alors qu'on a plus envie de lire quelque chose de plus bref...

Et je pense que plusieurs ici pouvaient être divisés.

Pour la lecture, c'est plus agréable. Laughing

Merci !


(PS : c'est un conseil qui s'adresse à tous, afin que tous profitent mieux de vos intéressantes réflexions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.devenirunenchrist.net
baden



Nombre de messages : 11
Age : 47
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Merci à Héléne...Que ce forum vive.   25.10.11 23:54


Ce forum vit...Et même si il faut parler, penser à la mort ; c'était un sujet comme un autre, important.

Je connais ce forum depuis longtemps. Et depuis longtemps je le consulte en "privé", en lisant en priorité les billets de la rédaction concernant l'homélie et les saintes écritures du dimanche.

Un soir de juillet, j'ai trouvé le courage d'écrire quelques lignes et une personne du forum m'a accompagnée alors que j'étais au "plus mal". Elle a pris de son temps pour moi et a repris son temps pour d'autres priorités ce qui est tout à fait normal.

Effectivement, il y a quelque temps je ne pensais qu'à rejoindre mon amie partie au Royaume de Dieu lors d'un accident de la circulation. Je voulais aussi fuir ma vie car je ne comprenais pas une rencontre très belle dans ma vie mais non voulue et interdite par Dieu. J'ai hais Dieu. Alors ? Alors être traitée de la sorte par Trista est un honneur mais je suis comme vous, comme tout le monde. Voila pourquoi j'ai écris simplement sur le suicide pour faire passer le message : LA VIE EST BELLE, DIEU NOUS AIME.

Je me souviens d'avoir lu un post du webmaster qui écrivait qu'il fallait que ce forum vive. Nous en sommes tous acteurs au travers nos témoignages, notre amour, nos joies, nos peines, nos souffrances, nos interrogations sur l'homosexualité, sur nos différences.... mais encore faut-il avoir le courage d'y laisser cela.

Je suis ici car cette personne du forum des amis de DUEC m'a mis une belle claque en son temps et je voudrais aussi à mon tour essayer d'apporter cette pierre à l'édifice qui fait tant de bien à vous tous même connectés en invité. Peu importe, Trista il faut que tu sois convaincus que beaucoup de personne te lise. JE NE SUIS PAS LA SEULE A TE LIRE. Peu importe si tu es protestante. Tu évoques et expliques si bien la Bible et les problèmes homosexuels que beaucoup ont le plaisir à dévorer tes mots des yeux.

Alors je pense que tu ne dois pas t'arrêter à écrire sur ce forum à la vue de tous. Je ne connais personne qui parle de la Bible aussi bien que toi (même pour en avoir discuté avec toi, je ne partage pas toutes tes opinions mais nous n'avons jamais fait de prosélytisme). C'est donc un des buts de ce forum car beaucoup ne peuvent pour de multiples raisons rejoindre les groupes actifs.

Internet et le travail des bénévoles du site (un grand merci) permet de recréer ses groupes même si cela peut paraitre quelque fois lâche. Lâche car face à x y z...est ce que nous oserions nous confier ainsi ????

Merci à tous les bénévoles qui administrent le forum et vous qui venez d'arriver jusqu'ici avec pseudo ou en invité.

Que Dieu vous protège.

A la grâce de Dieu.

Le webmaster en 2009 écrivait ceci : Le forum, où s’expriment librement les avis les plus divers… (sinon divergents), est malheureusement en sous-régime. Il serait important que nous soyons tous conscients de l’attente de certaines personnes qui y mettent des témoignages ou des questions, sans toujours recevoir les réponses qu’ils espèrent. Je pense que c’est à chacun de nous d’y veiller et, pas seulement aux responsables. Aidez-nous à le faire vivre.

ALORS OUI A NOUS D'EN ÊTRE ACTEUR ET ACTRICE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marla



Nombre de messages : 21
Age : 56
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Requiem   25.10.11 8:09

Bonjour, surtout a Sandrine et à Tristia, et à tout le monde qui a perdu un être cher,
Je suis sure que nous sommes tous d'accord que le Seigneur a pris tous ces gens qui sont partis dans ses bras, et qu'il les aime. Avec Lui, ceux qui n'ont pas pu voir le monde dans sa beauté et sa spendeur, vont apprendre à le faire. Ils nous voient de là haut et ils nous aiment. J'ecris rarement sûr les forums car j'ai peur de mes fautes en français (etant d'origine americaine), mais tous que vous avez écrit ici me touche beaucoup. voila, Pie Jesu, pour tous ceux qui nous veille d'en haut: http://www.youtube.com/watch?v=qfN8j9r-jGQ&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tristia



Nombre de messages : 7
Age : 53
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Une vision courte du suicide.   25.10.11 2:13

UNE PETITE MISE AU POINT IMPORTANTE ET LES EXCUSES QUI EN DÉCOULENT CONCERNANT SANDRINE.

Chère Sandrine, jamais je n'ai voulu dire que tu penses que Dieu condamne le suicide... pas du tout... en fait mon erreur est d'avoir réagis "comme si je répondais à tes arguments" ... alors qu'en réalité, je ne faisais qu’amener ma propre vision des choses, en m'adressant à toi car tu es au fond la seule personne avec qui j'échange sur ce forum, et que pour moi il est plus facile de m'impliquer quand il s'agit d'un échange ou d'un partage d'idées que lorsqu'il s'agit d'un " simple sujet " auquel réagir... Il ne s'agissait donc que d'un échange de perceptions et de vécus et non d'un jugement quelconque. Je ne voulais ni critiquer, ni confirmer ni infirmer ton expérience je voulais simplement faire part de la mienne... mais, à vrai dire, j'ai parfois l'impression qu'il n'y a que toi que j'intéresse... Ici encore non pas une critique, mais bien une constatation et un ressenti d'où ma tendance à m'adresser plus spécifiquement à toi.

Je voudrais cependant spécifier que même si je m'adressais directement à toi, ce n'était pas pour te démentir car tout ton discours démontre à quel point tu sais, tu sens, tu es convaincue que Dieu est Amour... en fait, mes mots sont bien d'avantages écrits pour marquer que je partage ta vision de l'amour de Dieu... je voulais renforcer ce que tu disais et non avoir l'air de le contester en te prêtant des intentions ou des jugements que tu n'as pas émis, ni dans cet écrit, ni même en privé : je tiens à le préciser et à le crier haut et fort... S'il y a bien une chose que je sais, c'est que tu connais l'Amour de Dieu, sa capacité de pardon et sa si profonde bonté envers nous...

Tes mots sont très clairs, Sandrine, il n'y a aucun risque que tu sois mal comprise, j'ai juste laissé mon témoignage ( non pas en réponse au tien ) mais, plus exactement en ajout au tien : en tant que MON témoignage... et rien que mon témoignage. Pardonne-moi si quelque chose dans ma façon d'écrire t'a blessée, ce n'était pas mon intention... bien au contraire... saches-le...

J'aimerais être claire là dessus (et je m'adresse à tout le monde) s'il est bien parmi tous les gens que j'ai rencontrés une personne qui est convaincue de l'Amour de Dieu et de sa grande bienveillance envers nous, c'est Sandrine, sans quoi elle n'aurait pas elle aussi cette grande tolérance vis à vis de toutes les différences...

Elle est en effet la seule à avoir pris le temps de longuement échanger avec moi sur bien des sujets. et si mes propos semblaient la prendre à témoins, ce n'était pas voulu : je voulais exactement le contraire : appuyer ses dires par ma propre expérience et ma propre vision de Dieu. Pour moi c'est rassurant qu'elle soit là parce que quoi que j'ai pu lui écrire de ma vie, de ce que je suis, jamais elle n 'a émit une seule critique...

Au fond sa présence me rassure... car la seule fois où j'ai laissé un commentaire en plus de ma présentation (en plus de celui-ci) il n 'a vraiment trouvé écho qu'en elle... je suis donc encore plus désolée d'avoir pu, par ma façon d'écrire, lui faire de la peine.

Une fois de plus, excuse-moi Sandrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tristia



Nombre de messages : 7
Age : 53
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Une vision courte du suicide.   19.10.11 22:58

CECI EST MA VISION DE DIEU ET DU SUICIDE... JE N'AI ICI AUCUNE AUTRE PRÉTENTION QUE CELLE D'APPORTER MON TÉMOIGNAGE ET MA FAÇON DE SENTIR LES CHOSES SANS METTRE QUI QUE CE SOIT EN CAUSE



Citation :
serre très fort ton dizenier (ou chapelet) ou un objet auquel tu tiens et confies toi à Dieu. Il est la pour tout entendre, il t'aime il te pardonnera et te guidera.

En ce qui me concerne, ce sera ma bible et non un chapelet ou un dizenier... car c'est à travers le Livre Sacré que la présence de Dieu se manifeste dans mon cœur, dans mon corps et dans mon esprit malgré leurs souffrances... car la souffrance peut nous atteindre de différentes manières... le cœur, le corps et l’esprit... parfois les trois à la fois.

Pourquoi la Bible? Parce qu'elle contient la Parole de Dieu... une Parole qui ne veut pas demeurer renfermée dans un livre fait de feuilles et d'encre... mais qui veut, au contraire, s'épancher : devenir Esprit... Esprit d'Amour... Esprit de Vie... De vie et non de mort...

Dieu condamne-t-il le suicide? Dieu peut-il damner, pour l'éternité, un être qui a déjà souffert sa vie sur terre au point de vouloir y mettre un terme?

Jésus serait-il venu pour racheter tous les péchés... SAUF celui du suicide? Pardonnerait-il plus facilement un pédophile, un assassin, un drogué???

Non... il ne peut en être ainsi... Avec Dieu il n’y a pas de demi-mesures !

Des milliers de gens consomment de la drogue, de l'alcool, se bourrent de médicaments et/ou ont une hygiène de vie qui, immanquablement, est nocive pour leur corps... Et ils le savent... Pourtant ils continuent à se détruire... N'est-ce point là un suicide lent doublé d'un homicide lorsqu'ils entraînent d'autres personnes, parfois des enfants, à sombrer dans leurs paradis artificiels mortels à brève ou à longue échéance? Sans doute…

Combien de fois ais-je entendu :

Citation :
Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique…


Pour ma part, il continue à tellement aimer le Monde, que par son pardon, sa miséricorde, sa tendresse de père, sa parfaite connaissance du cœur de chacun, il ne peut avoir décidé de pardonner à l’un plutôt qu’à l’autre…

Il y a bien des années, mon amie s’est suicidée… Ce fut un suicide sanglant qui a laissé des traces dans les mémoires et dans les cœurs… A la souffrance de n’avoir pu empêcher un tel drame s’est ajoutée celle de voir le corps enseveli en terre non consacrée, sans prêtre ni bénédiction.

C’était en Italie… là où les dogmes et les préjugés font bon ménage avec la foi… un si bon ménage qu’un prêtre osa prétendre que le viol collectif qu’elle avait subi et qui était dû "simplement" à son homosexualité, avait été un "châtiment divin"… tout comme cette exclusion du sol consacré l’était à son suicide.

J’avoue m’être demandé plus d’une fois qui irait vraiment en enfer… la victime-suicidée ou le prêtre-assassin qui, non seulement condamnait mon amie, mais aussi ses proches : sa famille, ses amis… ceux qui n’avaient « rien fait » pour l’empêcher de se damner… Ses parents qui, en grands catholiques vivaient un supplice car, en plus de la perte d’une enfant qu’ils n’avaient même pas rejetée pour son homosexualité, ils la voyait ainsi condamnée aux flammes de la damnation éternelle par un prêtre auquel ils avaient accordé toute leur confiance depuis des années.

Je ne ferai pas, ici, le procès d’une église quelle qu’elle soit… car toute église est gérée par des hommes… et tout homme, aussi proche soit-il de Dieu, peut être faible, fragile, ambitieux, ou tout simplement corrompu à certains moment de sa vie (j'ai bien dit "peut être" et non "est")

Le Père Philippe, un Jésuite mais aussi mon père spirituel, m’a souvent dit que plus on montait dans la hiérarchie, plus on s’éloignait de Dieu… Tout pouvoir peut corrompre si on ne sait pas demeurer humble. Catholiques, Protestants, Orthodoxes, Messianiques…je mets tout le monde dans le même sac... car au fond c’est partout pareil… certains restent en Dieu… d’autres s’en éloignent tout en continuant à le représenter.

Ce prêtre, de par son jugement, a donc ramené cette jeune femme au statut d’âme damnée alors qu’elle avait été violée plusieurs fois (et de toutes les façons possibles) par une bande d’extrémistes qui justifiant leur actes par « la différence » de leur victime alors qu’ils étaient tels des bêtes sauvages lancées sur leur proie désarmée !

Sans doute aurait-elle dû porter plainte… mais si déjà son conseiller spirituel (ledit prêtre) lui avait lancé au visage : si tu changeais de vie, ça n’arriverait plus » qu’aurait dit un policier, un avocat, un tribunal ? Le viol n’est-il malheureusement pas le seul crime dans lequel c’est à la victime de prouver son innocence ?

Cette jeune femme n’était pas coupable de viol, ses parents ne l’avaient pas abandonnée à son sort et rejetée en connaissant ses tendance et, si elle en avait parlé à son père, si seulement elle avait osé le faire, il aurait vengé sa fille dans un bain de sang tel qu’elle préféra se taire.

Mais peu à peu, face au silence, à la souffrance, à la peur… à l’injustice… au manque de compréhension, aux jugements de ce conseiller spirituel qui fut sans doute l’un de ceux qui la poussèrent au suicide, elle se replia sur elle-même et ce soir-là, quand elle téléphona sans doute pour me parler et qu’elle ne me trouva pas à la maison, elle s’ouvrit les veines…

Lorsque je su qu’elle m'avait appelée, je me précipitai mais il était trop tard : les pompiers sortaient son corps sans vie sur un brancard… Dieu soit loué de m’avoir envoyé cet homme qui, dans sa grande bonté, eut l’idée de me dire « Vous n’y êtes pour rien… si ce n’était pas aujourd’hui, ça aurait été un autre jour… elle voulait vraiment mourir » j’avais éclaté en sanglots. Tout ce que j’avais pu lui dire, c’est que si je n’étais arrivée trop tard, j’aurais peut-être pu la sauver…

Comme il s’agissait d’un suicide, il n’y eu pas d’enquête à proprement parler… en nettoyant son sang, je pensais non pas qu’une jeune femme s’était donnée la mort mais bien qu’on avait égorgé un agneau le jour où, pour et par sa différence, on l’avait violée.

Qu’avait-elle tué ? Ce qui restait d’elle n’était qu’un corps en souffrance… car son âme, son cœur, son être, sa jeunesse, son innocence, avaient, eux, étés assassinés... Elle n'avait pas 20 ans le jour de sa mort.

Dans sa lettre entachée de sang, elle demandait pardon… et disait à tous : parents, amis… que ce n’était pas de leur faute. Elle ne mentionnait pas le prêtre : ni en bien ni en mal. Ca en étonna plus d’un : avant qu’elle n’entre en dépression (et personne ne comprenait pourquoi une jeune femme aussi pleine de vie avait tout à coup mis fin à son existence) elle ne jurait que par lui.

Elle n’avait pas provoqué ce viol… elle n’avait provoqué personne… elle avait juste embrassé sa compagne devant les mauvaises personnes… Ne me demandez pas comment je le sais ni comment je sais exactement ce qui s’est passé… sachez seulement que ce soir-là, j’y étais !

Alors, non… non je ne peux pas croire que Dieu condamne une personne qui se suicide… par contre, ce que je sais c’est la souffrance qu’un suicide amène dans la vie des proches, les questions que ça implique, la douleur que ça suscite, la culpabilité… la souffrance… Au fond, le plus malheureux, c’est toujours celui qui reste.

Ce sang me hante mais à ce sang, les paroles du pompier font écho…

Dieu nous aime… il nous connaît en profondeur et tel que nous sommes, il nous reconnaît en tant que ses enfants bien-aimés… il est dit en Jérémie 1,5 :

Citation :
Avant de te former dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu naisses, je t'avais consacré, je t'avais désigné prophète pour les nations.


Certes il s’adresse à Jérémie, son prophète mais la connaissance de Dieu à notre encontre est telle qu’il nous aime depuis toujours.

En1 Jean 4 il est écrit :

Citation :
"4:8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. 4:9 L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. 4:10 Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. 4:11 Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres."

Ce Dieu-là peut-il à la fois pardonner un assassin ou un violeur repenti et condamner un suicidé parce qu'il n'a pas pu s'en repentir avant que la mort ne l'emporte? Je ne crois pas...

Et je ne veux pas croire en ce dieu sectaire, menteur, injuste, intolérant que certains tentent de nous imposer (Catholiques, Protestants, Orthodoxes, Messianiques sans distinction aucune)... car Dieu est Amour... et comme c'est dit en 1 Corinthiens :


Citation :
13:1 Si je parle les langues des hommes, et même celles des anges, mais que je n'ai pas l'amour, je suis un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit.13:2 Si j'ai le don de prophétie, la compréhension de tous les mystères et toute la connaissance, si j'ai même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, mais que je n'ai pas l'amour, je ne suis rien.13:3 Et si je distribue tous mes biens aux pauvres, si même je livre mon corps aux flammes, mais que je n'ai pas l'amour, cela ne me sert à rien.13:4 L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux; l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil,13:5 il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne soupçonne pas le mal,13:6 il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité;13:7 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. 13:8 L'amour ne meurt jamais. Les prophéties disparaîtront, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra.13:9 En effet, nous connaissons partiellement et nous prophétisons partiellement,13:10 mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra.13:11 Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu un homme, j'ai mis fin à ce qui était de l'enfant.13:12 Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, de manière peu claire, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais partiellement, mais alors je connaîtrai complètement, tout comme j'ai été connu.13:13 Maintenant donc ces trois choses restent: la foi, l'espérance, l'amour; mais la plus grande des trois, c'est l'amour.

Je doute fort qu'un Dieu pour qui l'Amour (ou la charité en fonction des versions de la bible utilisées ) est la valeur ultime puisse un jour damner une âme morte d'avoir trop souffert... une âme qui, au moment de se donner la mort, n'a trouvé aucune autre alternative pour mettre fin à sa douleur.

Ou alors... si tel est le cas, Dieu n'est pas Dieu et le mot Chrétien ne veut vraiment rien dire...

Mais pour moi, Dieu est Dieu et être Chrétien ça veut tout dire... alors, laissons lui le mot de la fin :

Citation :
13:13 Maintenant donc ces trois choses restent: la foi, l'espérance, l'amour; mais la plus grande des trois, c'est l'amour.



Dernière édition par tristia le 25.10.11 4:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
baden



Nombre de messages : 11
Age : 47
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Une vision courte du suicide.   15.10.11 1:09

Une vision courte du suicide qui s'adresse ici à toutes personnes quelque soit sa religion (pour Michèle). Pourquoi écrire sur le suicide alors que ce forum est surtout dédié à homosexualité et l'amour que Dieu nous offre chaque jour ?

Ne soyez pas si impatients je vais vous répondre. Qui n'a pas un jour pensé à la mort ? Quel père de famille où mère de famille n'a pas pensé un jour à cela en découvrant son homosexualité ? Quel membre des amis de Duec n'a pas un jour pensé à cela ? Je n'ai aucune qualification pour m'exprimer sur ce sujet mais ce dernier m'a touché dernièrement profondément . Je voudrais par ces écrits, un(e) homosexuelle(e) en saisissant suicide sur le moteur de recherche google arrive jusqu'ici et en ressorte le cœur tout léger et en paix avec lui même et Dieu.

En tant qu'homosexuel il n'est pas forcément évident de s'accepter dans l'amour de Dieu. L'Église n'est pas toujours indulgente avec nous. Certains pour éviter de vivre leur vie ont eu ces pensées morbides car cela n'est pas dans la norme de notre baptême, sacrements, commandements.

D'autres encore pour des ruptures sentimentales car le PACS engage autant que le mariage, fidèle jusqu'à la mort nous sépare, ont eu ses idées.

D'autres encore, parce que après avoir menti des années et voulant s'engager prés du baptême l'évêché en a refusé ce sacrement parce qu'ils étaient homos.

Ou encore parce que Dieu nous a repris bien trop tôt pour son Royaume l'être cher.

Volontairement je ne cite pas les maladies, problèmes au travail etc car la et vous l'avez tous compris n'est pas le but de ce sujet ouvert.

Alors si toi tu as des idées noires où toi si tu as un(e) ami(e) qui a des idées noires : essayez d'imaginer le chemin de la lumière de Dieu, montrer lui le chemin de la lumière. Je sais c'est facile à écrire. La vie est incertaine mais nous réserve parfois de belles surprises. Et toi ne lâche pas ton ami parce que tu es faible car tu en as marre qu'il te fasse partager ses idées noires pour te protéger et te préparer à son départ. Ne le lâches pas. Montre lui que Dieu l'aime, montre lui que tu l'aimes, montre lui que la vie est belle même si parfois des épreuves sont la pour nous rendre encore plus fort. Soyons courageux , soyons chrétiens.

J'écris souvent que par la souffrance nous grandissons, j'y crois encore plus fort ce soir. Toi qui souffres et qui me lis, appaisse-toi, confie toi à Dieu. Et même si il ne te guide pas de suite, il te montrera le chemin. Certains après s'être éloigné de Dieu le retrouve dans cette souffrance et c'est encore plus beau, la Foi est est plus belle.

N'oubliez jamais que nous ne sommes pas dépressifs, ni suicidaires ; c'est juste une épreuve difficile à franchir. Le corps n'est pas toujours en symbiose avec l'esprit mais l'esprit sera toujours le plus fort ; il faut en être convaincu. Dieu nous aime.

Sur la pages d'accueil du site les amis de DUEC, des prêtes sont à ton écoute pour que tu ailles mieux. Il ne faut pas hésiter. Tu n'es pas seul. Tu ne seras jamais plus seul.

Le mot de la fin te revient : serre très fort ton dizenier (ou chapelet) ou un objet auquel tu tiens et confies toi à Dieu. Il est la pour tout entendre , il t'aime il te pardonnera et te guidera.

Que Dieu te bénisse

A la grâce de Dieu

Sandrine.


Ces lignes sont dédiées au Père Mazeau qui s'est suicidé dans cette belle église de Chancelade qui avait bercé mes premiers enseignements catholiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vision courte du suicide.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vision courte du suicide.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sling ou écharpe courte avec anneaux?
» La chute de feu, une vision très rare
» utilisation du Pallas avec une ceinture trop courte
» Médias étrangers, une vision étrange...
» télévision garderie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TEMOIGNAGES-
Sauter vers: