Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 instruction romaine et Anatrella

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gayanglican

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 51
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Trop, c'est trop!   02.03.06 1:22

Au Québec, des membres du Forum André Naud et d’autres prêtres décrivent leur réaction de perplexité et de désaccord devant deux récents documents de l’Église sur les personnes d’orientation homosexuelle:
http://www.lapresse.com/article/20060222/CPACTUALITES/60222147
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gayanglican.blogspot.com
gayanglican

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 51
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Excellent article d'un dominicain   19.02.06 15:01

Je vous conseille de lire le commentaire du Frère Philippe Lefebvre, dominicain, critiquant les propos tenus par Tony Anatrella sur l'Instruction du Vatican. C'est Luther_Blog qui en fait mention. Passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gayanglican.blogspot.com
Yves
Admin
avatar

Nombre de messages : 281
Age : 63
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Lire les textes sur le site   05.02.06 16:25

Juste un petit renseignement : vous trouverez le texte intégral de l'Instruction, la réaction des évêques belges, ainsi que celles de divers autres épiscopats dans ARTICLES, rubrique "Documents d'Eglise".

Je souligne d'ailleurs qu'il vaut le coup en ce moment de surveiller ARTICLES et BIBLIOGRAPHIE, qui se remplissent lentement mais très régulièrement.
Bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micmac

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Le point de vue de l’Eglise de Belgique   05.02.06 11:30

Trouvé sur un site catho

Pour les évêques belges, les candidats au sacerdoce doivent apporter la preuve de leur équilibre affectif et sexuel pour entrer au séminaire
Les évêques de Belgique ont publié ce mardi 29 novembre 2005 un communiqué de presse dans lequel ils reviennent sur la récente instruction romaine concernant l’admission de candidats à la prêtrise. Celle-ci rappelle quelques critères de discernement permettant de s’assurer qu’un candidat au sacerdoce a la liberté psychologique nécessaire pour s’engager sur cette voie. Ainsi, s’ils se réjouissent que les personnes homosexuelles soient traitées aujourd’hui avec davantage de respect, ils craignent également que cette évolution banalise tout discernement concernant l’homosexualité des candidats à la prêtrise.
Dans un communiqué de presse publié ce mardi 29 novembre 2005, les évêques de Belgique commentent la nouvelle instruction romaine émanant de la Congrégation pour l’éducation catholique, en charge notamment des séminaires. Celle-ci rappelle quelques critères de discernement permettant de s’assurer qu’un candidat à la prêtrise a la liberté psychologique nécessaire pour s’engager sur cette voie.
«La prêtrise est réservée dans l’Eglise latine à des hommes ayant pour vocation le célibat consacré et qui s’engagent à vivre cela», expliquent-ils. «Les responsables du séminaire se doivent donc de vérifier, entre autres, la maturité affective et sexuelle de chaque candidat. Ceci, afin de s’assurer que ce dernier peut pleinement s’épanouir dans cet état de vie sans dérapages relationnels. Un candidat qui se propose et présente de graves difficultés à vivre la chasteté, ne peut être admis à la prêtrise. Ceci peut se manifester de différentes façons : soit parce qu’il ne peut se passer de relations charnelles, soit parce qu’il promeut une sexualité sans fidélité, respect, ou durée, soit enfin parce que le désir sexuel est tellement profondément enraciné en lui, qu’il en devient obsessionnel et l’empêche donc de vivre son célibat consacré en toute liberté et avec sérénité.»
Un risque de banalisation
Les évêques belges rappellent que ces critères de discernement sont déjà d’application dans les séminaires de notre pays et qu’ils concernent chaque candidat à la prêtrise, quelle que soit son orientation sexuelle. Pourquoi, dès lors, un document traitant uniquement de l’admission au séminaire de candidats avec une orientation homosexuelle ? s’interrogent-ils. «Parce que, comme le dit l’instruction, la situation actuelle a rendu ce rappel plus urgent.» En effet, expliquent-ils, «le thème de l’homosexualité rencontre aujourd’hui un grand intérêt. Ceci a pour conséquence positive que les personnes homosexuelles sont davantage traitées avec respect et sans discrimination injuste.» Mais pareille évolution «banalise» également tout discernement concernant l’homosexualité des candidats à la prêtrise. «L’instruction tient à rappeler que si l’orientation homosexuelle d’un candidat s’avère être un obstacle au célibat consacré librement consenti ou encore à une juste relation avec les hommes et les femmes, celui-ci ne pourra être admis au séminaire.»
Les évêques sont convaincus que les responsables de séminaires intégreront les points d’attention de l’instruction dans leur évaluation globale de l’aptitude des candidats à la prêtrise.
scratch scratch scratch silent pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eglisesansfrontiere.blogspirit.com/
droopy-69



Nombre de messages : 4
Age : 50
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   04.02.06 19:07

Je n'ai que 2 choses à souligner :

- qu'une lettre aux évéques (ou une chose comme ça) rédigée en 1996, souligne l'importance que revêt l'accueil de la personne homosexuelle au sein de l'Eglise.
- nous ne sommes pas tous pédophile... (sans vouloir choquer ou polémiquer).

Bref, il reste beaucoup à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micmac

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   30.01.06 19:09

Merci à toi l'ami, finalement je crois que je peux être aussi utile sans le sacerdoce, il y a != manières d'être au service du Seigneur et donc de ses frères et soeurs geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eglisesansfrontiere.blogspirit.com/
donissan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   17.01.06 15:15

micmac a écrit:
Eh Bin je ne pourrais jamais devenir prêtre, je me sentais appeler par le Seigneur, mais je ne sais pas si j'en ai encore vraiment envie, car alors il y aura dichotomie entre ce que je suis...gay (je n'ai pas choisi de l'être) et ce à quoi je me sentais appelé.
cel en vaut-il encore la peine...je ne sais. No Crying or Very sad Sad

Cher Micmac,

si Dieu t'appelle vraiment, il ne faut pas se laisser arrêter par un texte qui n'est que disciplinaire, et qui est suceptible de diverses appréciations. Dieu merci, il y a des évêques ou des ordres religieux qui ne réduisent pas la personne à sa sexualité, et qui leur font confiance pour servir le Christ et l'Eglise. Vois avec ton accompagnateur spirituel (il est bon que tu en ai un), et ne te décourage pas. Nulle part il n'est dit dans l'Evangile que le Christ a psychanalysé ses apôtres avant de les choisir, et s'il avait été dans cette logique, il se serait bien trompé (un traïtre, un renégat, des rustres à qui il faut redire dix fois la même chose avant qu'ils ne comprennent, des orgueilleux qui veulent la première place... et c'est pourtant eux qu'il a choisis, pour qu'à travers eux triomphe sa miséricorde).
Bien à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
micmac

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   17.01.06 15:08

Eh Bin je ne pourrais jamais devenir prêtre, je me sentais appeler par le Seigneur, mais je ne sais pas si j'en ai encore vraiment envie, car alors il y aura dichotomie entre ce que je suis...gay (je n'ai pas choisi de l'être) et ce à quoi je me sentais appelé.
cela en vaut-il encore la peine...je ne sais. No Crying or Very sad Sad
Peut-être puis-je servir le Seigneur autrement comme je le fais aujourd'hui au service des exclus. affraid I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eglisesansfrontiere.blogspirit.com/
Eric

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 43
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   22.12.05 15:45

Pas de problème gayanglican ! T'as la permission ! lol
En plus tu enrichis le débat avec une référence !
Que demander de mieux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gayanglican

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 51
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Dossier "Homosexualité et ministères ordonnés »   22.12.05 13:19

Je viens d'apprendre que le premier numéro de la "Documentation Catholique" de 2006 (n. 2349) présentera un dossier sur « Homosexualité et ministères ordonnés ». Bien que je ne sois pas un fan de cette revue, je pense que cela peut valoir le coup d'oeil. Jugez-en plutôt.
Le dossier comportera tout d’abord l’Instruction de la Congrégation pour l’Éducation catholique sur « les Critères de discernement vocationnel au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en vue de l’admission au Séminaire et aux Ordres sacrés » ; un commentaire de Mgr Tony Anatrella ; la déclaration de la Conférence des évêques suisses ; le communiqué de Mgr William S. Skylstad (États-Unis) ; une prise de position du cardinal Karl Lehmann (Allemagne) ; et un texte du P. Timothy Radcliffe, o.p.

J'espère qu'Eric me pardonnera de faire cette promotion au mépris de la charte du Forum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gayanglican.blogspot.com
gayanglican

avatar

Nombre de messages : 96
Age : 51
Date d'inscription : 17/12/2005

MessageSujet: Mon analyse de l'Instruction du Vatican   19.12.05 5:57

Que retenir de l'Intsruction du Vatican?
Tout d'abord que sont distingués plusieurs catégories de candidats à la prêtrise:
- ceux dont "les tendances homosexuelles sont profondément enracinées", et qui sont abstinents
- ceux qui dont "les tendances homosexuelles sont profondément enracinées", et qui "pratiquent l'homosexualité"
- ceux qui "soutiennent ce qu'on appelle la culture gay" (je crois que c'est la première fois que le mot gay apparait dans un document du Vatican!), qu'ils soient ou non homosexuels
- ceux dont "les tendances homosexuelles seraient seulement l'expression d'un problème transitoire"

Seule la dernière catégorie est autorisée à se porter candidat à la prêtrise, mais à condition que ces tendances soient "clairement dépassées au moins troix ans avant l'Ordination diaconale" (La Vatican pense donc que les tendances homosexuelles sont réversibles).Toutes les autres catégories sont exclues, y compris ceux qui vivent dans l'abstinence. En effet, le Vatican estime que la "tendance homosexuelle pronfondément enracinée" est "objectivement désordonnée" car "elle constitue une tendance, plus ou moins forte, vers un comportement intrinsèquement mauvais du point de vue moral".

Pourquoi l'Eglise catholique pratique-t-elle cette discrimination (quelle considère juste) en refusant désormais d'ordonner les gays avérés, même s'ils sont abstinents ? Parce que les homosexuels, qu'ils aient ou non des relations sexuelles, sont considérés comme immatures d'un point de vue affectif et sont de ce fait jugés inaptes à l'exercice de la paternité spirituelle requise par la fonction de prêtre. Le Vatican considère en effet que "ces personnes se trouvent dans une situation qui fait gravement obstacle à une juste relation avec des hommes et des femmes".

En conséquence, l'accès au séminaire et aux ordres consacrés est interdit aux gays ainsi mais aussi à ceux, gays ou hétéros, qui soutiennent la culture gay, et que le directeur spirituel d'un séminariste homosexuel a le devoir de le dissuader d'avancer vers l'Ordination". Quant au comportement d'un candidat qui en viendrait à cacher son homosexualité pour accéder, malgré tout, à l'Ordination, il serait jugé "inauthentique et ne correspondant pas à l'esprit de vérité, de loyauté et de disponibilité" qu'on attend de lui.

Ce qu'on retiendra en substance de ce texte, c'est que les homosexuels avérés, même abstinents, sont jugés immatures , et par conséquents, inaptes à "représenter sacramentalement le Christ, Tête, Pasteur et Epoux de l'Eglise" , autrement dit à être "configurés au Christ". En effet, L'immaturité affective empêcherait l'homosexuel d'avoir "une vie animée par le don de toute sa personne à l'Eglise et par une authentique charité pastorale". Ce ne sont donc plus les seuls actes homosexuels qui posent problème à l'Eglise, mais la personnalité même de l'homosexuel.

Bien sûr, l'Eglise catholique romaine ne va pas jusqu'à dire que la tendance homosexuelle est innée, ce qui serait admettre que Dieu crée quelqu'un avec une propension au mal. C'est pourquoi elle parle de tendance "profondément enracinée", ce qui signifie qu'elle s'est enracinée après la naissance. C'est également la raison pour laquelle elle ne parle jamais d'homosexuel (ni de gay bien sûr !), mais toujours de personne homosexuelle.
Si la science démontre un jour que l'orientation sexuelle est innée, l'Eglise catholique romaine se trouvera en bien mauvais posture car toute son argumentation s'écroulera comme un château de sable. En attendant, c'est beaucoup de souffrance qui attend les catholiques homosexuels qui font le choix de rester fidèles à leur Eglise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gayanglican.blogspot.com
donissan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: à Titof   18.12.05 22:10

Voilà une belle définition de la mission du prêtre, et une parole réconfortante. Bonnes vacances, et beau Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titof
Invité



MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   18.12.05 20:47

Je te remercie de ta réponse.
Cependant, je pense qu’il ne faut pas donner plus de mesure à un document romain que ce qu’il ne peut avoir.
Pour moi, croyant, le seul document de référence est l’Evangile. Cette Bonne Nouvelle que le Christ est venue nous dire de la part de son Père.
Et dans ces livres, j’y vois un Emmanuel – Dieu avec nous – auprès des voleurs, des bandits, des priants, … de la prostituée, … J’y vois un Emmanuel qui ne condamne jamais mais qui chemine avec les personnes. Leur a-t-il demandé leur sexualité ? Je ne le crois pas. Mais, malgré leurs limites, Il leur a donné le bonheur. Dans la prière, dans un contact étroit avec Lui, je trouve le bonheur.

Maintenant, il me semble que les croyants « gay » ont à témoigner de ce qu’ils vivent. Que voyons-nous de la culture « gay » ? Ce que les médias nous proposent et je reconnais volontiers avec un ami qu’en voyant ces personnes, j’avais du mal à m’identifier gay. Il y a ce qui se voit de la culture « gay », un superficiel qui se donne en spectacle, et je ne suis pas sûr que cela aide à une meilleure compréhension des uns et des autres.

Mais, il y a aussi l’invisible, l’essentiel, … le cœur de croyant homosexuel vivant une vie magnifique, avec de véritable chemin de sainteté dans leur milieu professionnel, relationnel, familial, associatif … La vie ne se limite pas à sa sexualité ! C’est une conviction forte que le Christ invite à redécouvrir à chaque instant. L’épanouissement de chacun est un chemin à conquérir, à maîtriser, …
A chacun d’être véritablement chaste : c'est-à-dire à faire l’unité entre 3 éléments : son corps, son cœur et son esprit. La véritable chasteté, c’est vivre harmonieusement l’union entre ces 3 piliers constitutifs de l’individu. La puissance de l’Esprit est là pour nous y aider car rien n’est impossible à Dieu. N’est ce point l’Evangile de ce jour !

Je pars pour plusieurs jours. Alors, ne vous étonnez pas de mon silence.
Bonnes fêtes de Noël à chacun.
Revenir en haut Aller en bas
donissan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: dignité   18.12.05 18:27

alors là j'en suis parfaitement convaincu, et le serais tout autant si j'étais hétéro, chaste comme un ange, et d'une charité à toute épreuve. Dieu nous a aimé le premier, et toute la foi chrétienne nous dit la gratuité de ses appels, et son infinie miséricorde. Alors ça m'agace quand certains discours tombent dans le pharisaïsme, avec un discours du mérite plus pélagien que catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamaliel



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   18.12.05 18:21

Je veux juste rebondir sur une affirmation :
"je ne serai jamais digne du sacerdoce".
Rassure-toi,
moi non plus.
Et pourtant je suis prêtre.
Recevoir le sacerdoce, ce n'est pas une question de dignité.
Autrement, Jésus n'aurait jamais appelé Matthieu
et n'aurait pas choisi Marie-Madeleine
comme premier témoin de la résurrection.

Non,
le sacerdoce, c'est comme le baptême,
ce n'est pas une question de dignité,
c'est une question de répondre à l'appel,
même si on s'estime pas digne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
donissan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: réponse   18.12.05 15:42

A titof d'abord : loin de moi l'idée d'abîmer l'Eglise. Je souffre seulement d'un certain discours très moralisant (et je ne suis pas contre la morale) qui ferme la porte de l'Evangile à beaucoup. Or la morale est toujours un chemin. Il ne me semble pas juste de se consoler en disant que (ouf) l'instruction ne s'adresse pas à ceux qui sont déjà prêtres. Je pense à tous les séminaristes homosexuels qui se sont engagés de tout leur coeur, avec la volonté d'être chastes, et que l'instruction met pour le moins mal à l'aise. Et les prêtres sont aussi visés, même si ce n'est pas le but de l'instruction : si l'on ne veut plus ordonner de prêtres homosexuels, c'est parce que l'on estime qu'ils ne sont pas capables d'être de bons prêtres. Ou comme le dit Anatrelle (qui va loin), qu'ils sont incapables d'entrer dans une relmation vraie avec leurs frères. Si ce n'est pas une claque, même pour ceux qui sont déjà ordonnés ?! Le document dit bien que les prêtres ne sont pas concernés, mais sans un mot d'encouragement ou de remerciement, comme l'a fait, au contraire, Timothy Radcliffe. Ce qui me peine surtout, c'est que ce genre de message ne peut pas être bien reçu, surtout dans un milieu (que je ne fréquente pas) largement hostile à l'Eglise, et il faut une sacrée ingenuité pour dire, comme le cardinal Cottier, que le document est "délicat envers les homosexuels". Loin de là, c'est un discours assez violent, qui témoigne d'une incompréhension complète de ce qu'est l'homosexualité. Le plus grave, c'est que ce document est désespérant : dans le catéchisme, il est dit que les homos sont appellés à la sainteté, par la chasteté et grâce à une amitié désintéressée. Je suis ok avec ça. Mais le document insinue qu'ils sont incapables d'être chastes et d'avoir des rapports non faussés avec autrui, ce qui est contradictoire avec la voie montrée par le CEC. Donc, quel salut pour les homos ? Et je passe sur Anatrella, pour qui nous sommes manipulateurs, séducteurs et narcissiques. A croire qu'il n'a jamais vu un homo autrement qu'avec de monumentales oeillères. Ca fait mal d'entendre un prêtre enfermer ainsi les gens dans leurs faiblesses, et on n'entend pas par sa voix la miséricorde du Christ. Tiens, à une conférence donnée vendredi à Paris, il a comparé les homos à des animaux. Joli et charitable ! Bon, mais Anatrella n'est pas le pape, même s'il a eu une influence déterminante dans l'élaboration de ce document.
Autre chose grave : on condamnait les actes, et on reconnaissait que la tendance n'était pas choisie. A présent, c'est la tendance elle-même qui empêche d'être ordonné.
Titof, va voir les forums et les blog d'homos cathos. Discutes avec d'autres prêtres si tu en connais. Tu verras que la blessure est profonde. L'article d'un prêtre de 70 ans dans la croix le montrait bien, et de la part d'un prêtre qui est toujours resté chaste.
Autre problème, plus grave encore : on met une limite à l'appel du Seigneur. Crois-tu, personellemnt, que le Seigneur ne t'a pas appellé parce que tu es homo ? Malgré tes faiblesses (on en a tous), n'apportes-tu pas ta pierre dans la construction du Royaume de Dieu ?
Gamaliel a raison : le document semble dire que pour être prêtre, configuré au Christ époux de l'Eglise, il faut être physiquement et psychologiquement capable d'avoir des anfants et d'être époux. Mais dans ce cas, il faudrait passer un test prouvant notre virilité et notre fécondité, ou, plus clairement, ordonner seulement des hommes mariés, qui eux ont fait leurs preuves. On est passé du symbole à un impératif concret. Et là c'est grave. Le symbole est un symbole, c'est tout.
Sommes-nous incapables de vivre une certaine paternité ? Je ne m'estime pas un "bon serviteur", je sais bien que je ne serais jamais digne du sacerdoce. Mais malgré tout, je me soucie de tout mon coeur de ceux qui me sont confiés. Et si je n'avais pas pour eux cet amour "paternel" (et fraternel d'abord, il y a bien longtemps que j'aurais pris mes cliques et mes claques, et que j'aurais fait ma vie autrement. Je crois que malgré tout, malgré moi, Dieu et son peuple ont besoin de moi.
Bref, je suis un peu écoeuré. Ecoeuré surtout de passer mon temps à prêcher la miséricorde du Christ et son amour pour chaque homme, quelque soit sa situation, et de voir qu'un seul document, dont l'impact est énorme au moins dans les esprits, donnera à beaucoup l'impression qu'ils sont exclus de l'Eglise, incapables de vivre l'Evangile, et peut-être réprouvés par Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gamaliel



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 15/12/2005

MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   18.12.05 13:53

Cette instruction romaine n'est pas une surprise, non ?
Peut-on attendre actuellement un autre discours, dans ce contexte ?
Il ne faudrait pas que cela devienne une chasse aux sorcières, c'est ça le problème.

De mon côté, je ne savais pas que j'étais homosexuel quand je suis entré au séminaire. La vie du séminaire était suffisament porteuse pour que les pulsions sexuelles qui m'habitaient soit régulées et ne m'envahissent pas. Je pensais qu'il en serait de même après le séminaire.

Il n'en fut rien...

Donc, par rapport à cette instruction, il y a une attitude globale par rapport à la sexualité :
- soit on considère que la vie sexuelle est une expérience indispensable avant d'entrer au séminaire, pour qu'elle puisse être évaluée, mais alors, on ne suit pas les consignes officielles...
- soit on limite strictement la vie sexuelle au mariage (c'était mon avis avant d'être prêtre) et la véritable sexualité ne s'épanouira qu'après l'ordination, avec tous les risques et chances inclus...

Quand à Anatrella, qu'il balaie devant sa porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titof
Invité



MessageSujet: Re: instruction romaine et Anatrella   18.12.05 9:31

Donissan,

Je suis au regret de te dire que l'instruction ne concerne nullement les prêtres qui sont en activité.
C'est un document pontifical qui donne des orientations aux évêques. Attendons la réaction de nos Evêques pour voir comment ils vont la mettre en oeuvre dans leurs propres diocèses et séminaires.

Notre Eglise est une église diocésaine ; c'est l'Evêque qui dirige, gouverne et sanctifie son peuple. Certes, le Pape Jean Paul II - par excés de médiatisation - mais aussi par manque de courage de nos Evêques à remplir pleinement leur mission ; a pris une première place dans la communication.
A ce titre, il est dommage que les Evêques ne recoivent qu'une mitre bien petite qui leur rappelle ses trois fonctions.

Il me semble que nous avons par contre a être plus vigilant sur ce qui sert de base de référence à nos Evêques. Qu'en est-il des travaux de nos facultés de théologie : Paris, Lyon, Toulouse, Lille, Angers ?
Qu'en est-il des apports de professionnels chrétiens de la santé, de la psychologie, .... qui pourraient adresser un message à nos Evêques : pas obligatoirement devant une caméra mais dans des rencontres en tête à tête pour partager, échanger et faire comprendre ce qui est vécu de l'intérieur.

Il me semble que deux attitudes peuvent s'exprimer pour changer l'Eglise :
- sortir les boulets et taper dessus. Je doute du résultat. Et de plus, spirituellement, j'abimerai l'EGLISE que j'aime.
- travailler de l'intérieur et faire mien les Paroles du Christ : Vous êtes le sel de l'Evangile dans le monde mais aussi dans mon Eglise.
C'est cette dernière que j'ai choisie et je suis toujours heureux quand d'autres prennent cette voie et partagent avec les responsables de l'Eglise sur leurs situations de vie et sur le chemin qu'il suive pour être fidèle au Christ.
Revenir en haut Aller en bas
donissan



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: instruction romaine et Anatrella   17.12.05 23:27

Que pensez-vous de l'instruction romaine ? Elle me semble très inhumaine pour les nombreux prêtres homo qui essaient de vivre à fond leur sacerdoce. Quant à Anatrella, je ne reconnais dans ses propos ni la meilleur veine psychanalytique, ni la vérité évangélique. Pas très heureux pour un psychanalyste et prêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
instruction romaine et Anatrella
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'INSTRUCTION NUM 7
» GLYCINE - Bâtiment d'Instruction à la Navigation
» ÉGLANTINE , Bâtiment d'Instruction à la Navigation
» instruction 8 et 9
» instruction 9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: QUOI DE NEUF ?-
Sauter vers: