Les propos de chacun n'engagent que lui ! ..................................................... Pour revenir au forum, cliquer à droite :
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Partagez | 
 

 Polnareff PD en 72

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Nombre de messages : 95
Age : 43
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Polnareff PD en 72   15.03.07 10:28

A l'occasion du spectacle "comeback" de Michel Polnareff à Paris ces jours derniers, j'ai eu l'occasion de voir sur Paris Première la rediffusion d'une émission de janvier 1972, en noir et blanc, mais très bien réalisée, et d'une "modernité" étonnante dans le propos, pour l'époque.

Le journaliste demande à Polnareff s'il a étudié son look.
Il répond qu'il n'a pas choisi sa morphologie, et que les lunettes c'est parce qu'il est myope. Il conviendra cependant qu'elle ne sont pas noires pour rien (la faute sans doute au subconscient).

Rapport à la chanson qu'il vient de composer, "je suis un homme" avec les paroles bien connues "les gens dans la rue me traitent de PD, et les femmes qui le croient seraient étonnées" (si je me souviens bien de tout), Chose qui m'a presque choquée c'est qu'il s'en défend promptement.

Mais ce qui m'a interpellé surtout, c'est son explication : "Pour les gens les artistes sont soit PD, soit alcooliques". Et comme il chante à peu près bien et que son look est un peu différent, il est PD, pour les gens, c'est clair.

C'est ce côté "pensée unique" de la foule à un moment donné culturel, qui à mon avis, revèle là où en est la société à ce moment là. Choquée qu'un homme prenne soin de lui à ce point.

Les cheveux longs d'Antoine avaient été acceptés, parce que dans le fond, avec son attitude débraillée , Antoine ne remettait pas trop en cause l'image de l'homme.

Et quand Polnareff explique qu'il se met au karaté, "c'est parce qu'un jour si je suis fatigué ça risque de partir à force de me faire traiter de pd". (et on voit encore très présente l'assimilation avec celui qui sait pas se battre et qui n'est pas un "vrai homme").

Bien sûr, Polnareff se fendra d'un "Si je l'étais je le dirai" et encore d'un "si ça change je vous préviendrai" savoureux pour moi car forcément pas très cohérents dits ensemble à la suite comme ça !

Voilà, tout ça pour dire qu'un vieux document nous permet de mieux comprendre l'évoluion des mentalités, le fonctionnement culturel et humain de notre société, provoquée par des artistes qui ont moins d'inhibition et qui font évoluer la société par touches.

Sûrement que pour Polnareff ça n'a pas dû être facile de passer pour quelqu'un qu'il n'était pas. (la réalité d'aujourd'hui confirme en tout cas ses dires). Mais il a pris le risque du "hors norme" il l'a payé, et je crois qu'il ne l'a pas payé pour rien.

Aujourd'hui, on parle encore de ses frasques. Dire que son postérieur a marqué l'histoire ! Après je sais pas si c'est bien mesurable à quel point. Beaucoup pourront se demander la réelle utilité de tels actes.

La tolérance y est-elle pour quelque chose ? Je le crois, oui. Comme un ballon de baudruche, je crois que la tolérance publique n'augmente que si le souffle perdure. Elle peut éclater à tout moment, dans un élan sécuritaire ou répressif.Tout cela dans le respect et c'est là qu'est la difficulté !

Quel grand débat en tout cas !
Vos réactions sont bienvenues
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Polnareff PD en 72
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour de Michel Polnareff
» Polnareff officiellement... cocu !
» MICHEL POLNAREFF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: QUOI DE NEUF ?-
Sauter vers: